Pologne: l'existence du "train nazi" sûre "à 99%", selon le conservateur général

Sur le même sujet L’appel de Céline Dion aux auteurs et compositeurs – Le 28/08/2015 Bilger – Julien Clerc : « Écrire des mélodies m’a sauvé la vie » – Le 28/08/2015 Rock en Seine : les 6 artistes à ne pas manquer – Le 28/08/2015 Que vaut ce « Millénium 4 » ? 21H10
Des images satellite confirment la destruction d’un temple à Palmyre 20H33
Ghost, des « Daft Punk » en version hard-rock à Rock en Seine 19H31
Le pacte secret de Buckingham avec Kate et William 17H33
Le 1er volume du nouvel album de Jean-Michel Jarre sortira le 16… 17H33
Jacques Bonnaffé, un zeste de poésie contemporaine par jour sur… 16H41
Chantage au livre : déjà sous Louis XV ! 15H59
L’appel de Céline Dion aux auteurs et compositeurs 15H52
Pologne: l’existence du « train nazi » sûre « à 99% », selon le… 15H04
Philippe Jaenada réhabilite la femme la plus haïe de France 14H48
En conflit avec le maire de Bagnolet, la compagnie de Pietragalla… 14H32
Les adolescents gothiques seraient trois fois plus déprimés que les… 14H12
Mylène Farmer: un duo avec Sting en avant-goût du nouvel album 12H12
La « grande évasion » n’a plus qu’un survivant 11H34
Bilger – Julien Clerc : « Écrire des mélodies m’a sauvé la vie » 10H13
Cinéma: une comédie israélienne sur l’Iran fait le buzz avant sa… 07H09
Mylène Farmer : découvrez son duo avec Sting produit par The Avener 06H48
Rock en Seine : les 6 artistes à ne pas manquer 06H22
Rentrée littéraire : Toni Morrison, un retour en beauté noire 00H11
« Mahomet », la fresque sur l’islam en ouverture du festival de Montréal 23H12
Oscar: prix d’honneur pour Spike Lee, Gena Rowlands et Debbie Reynolds 18H15
RDC : Toseka, un festival qui invite à rire des problèmes de l’Afrique 17H14
Le film évènement sur Mahomet attire les Iraniens 16H17
JoeyStarr contre Maître Gims : clash sur Internet 15H25
Birmanie: un festival des esprits, rare occasion de se rassembler… 13H09
Rentrée littéraire : Marisha Pessl, maître ès fictions 10H44
OEuvres d’art: un livre relance le débat sur la spoliation durant… 07H24
Que vaut ce « Millénium 4 » ? 21H11
Une exposition conçue par Michel Houellebecq à l’été 2016 au Palais… 18H00
« Millénium 4 » – Lagercrantz : « J’ai pensé connaître Lisbeth, mais,… 17H52
Michel Onfray : un conte philosophique illustré par… Mylène Farmer !

Le conservateur général des monuments en Pologne, Piotr Zuchowski, s’est dit vendredi convaincu « à 99% » de l’existence d’un « train nazi » visible selon lui sur des images, fournies par ses découvreurs, d’un géoradar, un radar que l’on pointe vers le sol pour en étudier la composition et la structure.

« S’il y a des objets volés aux Juifs avant qu’ils ne soient assassinés ou envoyés dans des camps de travail forcé, toutes les mesures doivent être prises pour les rendre à leurs propriétaires ou à leurs héritiers », a déclaré le directeur général du Congrès juif mondial, Robert Singer, dans un communiqué parvenu à l’AFP.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Le conservateur général des monuments en Pologne, Piotr Zuchowski, affirme avoir vu sur les images d’un radar à pénétration de sol le fameux « train nazi » que deux chercheurs de trésor auraient découvert à Walbrzych, dans le sud-ouest du pays.

« Je suis sûr à 99% qu’un tel train existe, mais les informations sur son contenu restent invérifiables pour le moment », a déclaré Piotr Zuchowski à la presse.

Mais ce train peut contenir aussi des « matériaux dangereux », si bien que « les opérations de son déterrement devront être menées par des services spécialisés, dont des artificiers, du fait du risque que le train soit miné ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Les autorités polonaises avaient commencé à chercher activement ce train après avoir été alertées par les avocats d’un Allemand et d’un Polonais qui affirmaient l’avoir localisé dans la région de Walbrzych, à l’époque sous le contrôle des nazis. M.  Zuchowski a confirmé que les deux hommes pourraient légitimement demander 10 % de la valeur de leur trouvaille.

C’est la première fois qu’un responsable polonais confirme l’existence de ce train. M.  Zuchowski a toutefois précisé que « les informations sur son contenu [restaient] invérifiables pour le moment ». « Le fait que ce soit un train blindé suggère qu’à l’intérieur il peut y avoir des objets de valeur, des objets précieux, des œuvres d’art, voire des archives dont nous avons connu l’existence, sans les découvrir.

Zuchowski a aussi mis en garde d’autres potentiels chercheurs de trésor qui formeraient le projet de s’aventurer dans la région, car le train pourrait contenir aussi des « matériaux dangereux ». « Les opérations de déterrement devront être menées par des services spécialisés, dont des artificiers, du fait du risque que le train soit miné.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Le conservateur général des monuments de Pologne affirme être sûr "à 99%" de l'existence du train.  Chaque jour qui passe fait de plus en plus ressembler cette histoire à un épisode inédit d’Indiana Jones.

Après que deux personnes ont affirmé, la semaine passée, avoir localisé un légendaire train nazi enfoui dans un tunnel, et possiblement rempli d’or, les autorités polonaises ont, hier, fait basculer l’histoire de la légende urbaine à l’information crédible.

Pire encore, aujourd’hui c’est le conservateur général des monuments de Pologne, Piotr Zuchowski, qui a à son tour affirmé être « à 99% » certain de l’existence du train, même si son contenu reste mystérieux.

Lire la suite sur www.franceinfo.fr…

« Je suis sûr à 99% qu’un tel train existe, mais les informations sur son contenu restent invérifiables pour le moment », a déclaré Piotr Zuchowski devant la presse.  Le présumé « train nazi », qu’un Polonais et un Allemand auraient découvert récemment à Walbrzych, dans le sud-ouest de la Pologne, ressuscite la légende des trains chargés d’or et de bijoux, disparus au moment de la défaite nazie en 1945.  Piotr Zuchowski a déclaré avoir vu sur des photos radars une rame blindée, longue de plus de 100 mètres et enfouie sous terre.

Il pourrait s’agir « d’objets précieux, d’œuvres d’art, voire des archives dont nous avons connu l’existence, sans les découvrir ».  Mais ce train peut contenir aussi, selon lui, des « matériaux dangereux », si bien que « les opérations de son déterrement devront être menées par des services spécialisés, dont des artificiers, du fait du risque que le train soit miné ».

Ce « train nazi », dont l’emplacement précis reste secret, serait rempli de bijoux et d’œuvres d’arts mais il pourrait aussi être miné, ont prévenu les autorités polonaises.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Le conservateur général des monuments en Pologne, Piotr Zuchowski, s’est dit ce vendredi convaincu « à 99 % » de l’existence d’un « train nazi », dont la récente annonce de la découverte avait mis en émoi l’opinion publique et les chasseurs de trésors polonais. « Je suis sûr à 99 % qu’un tel train existe, mais les informations sur son contenu restent invérifiables pour le moment », a déclaré Zuchowski devant la presse.

Selon lui, l’information sur l’emplacement du train « a été transmise oralement par une personne qui avait participé à son camouflage » et qui, « sur son lit de mort, avait fait un croquis de cet endroit présumé », jamais découvert depuis la guerre. « Le fait que ce soit un train blindé suggère qu’à l’intérieur il peut y avoir des objets de valeur », a-t-il dit.

Le présumé « train nazi », qu’un Polonais et un Allemand auraient découvert récemment à Walbrzych, dans le sud-ouest de la Pologne, ressuscite la légende des trains chargés d’or et de bijoux, disparus au moment de la défaite nazie en 1945.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Le présumé train nazi, qu’un Polonais et un Allemand auraient découvert récemment à Walbrzych, dans le sud-ouest de la Pologne, a ressuscité la légende des trains chargés d’or et de bijoux, disparus au moment de la défaite nazie en 1945, et mis en émoi l’opinion publique et les chasseurs de trésors polonais.

Varsovie – Le conservateur général des monuments en Pologne, Piotr Zuchowski, s’est dit vendredi convaincu à 99% de l’existence d’un train nazi visible, selon lui, sur des images d’un géoradar fournies par ses découvreurs.

Selon lui, l’information sur l’emplacement du train a été transmise oralement par une personne qui avait participé à son camouflage et qui, sur son lit de mort, avait fait un croquis de cet endroit présumé, jamais découvert depuis la guerre.

Lire la suite sur www.romandie.com…