Pollution : respirer dans les grandes villes équivaut à fumer, selon une étude

Dans les grandes villes, la pollution de l’air atteint un niveau tel qu’elle équivaut à fumer plusieurs cigarettes, rapporte une étude de l’ONG Transport et environnement, publiée vendredi 10 août et relayée par Le Parisien.

Lorsqu’on extrapole ces données sur une année, un Parisien respirerait (en cas de pollution de l’air élevée) l’équivalent de 183 cigarettes.

« C’est comme si on obligeait les touristes à fumer, y compris les enfants »Quatre jours passés à Barcelone (Espagne) ou Dublin (Irlande) représentent l’équivalent d’une cigarette fumée.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

« À cause de la pollution de l’air, les visiteurs des principales villes touristiques européennes respirent en quatre jours autant de composés toxiques que s’ils fumaient plusieurs cigarettes (de une à quatre selon la ville) », dénonce l’ONG Transport Environnement.

Pour le confirmer, les taux de pollution des dix villes les plus touristiques d’Europe « Londres, Paris, Istanbul, Barcelone, Amsterdam, Milan, Rome, Vienne, Prague et Dublin » ont été comparés.

Résultat : « visiter Paris, destination favorite des voyageurs à travers le monde en 2017, pendant quatre jours a le même impact pour votre santé que fumer deux cigarettes.

Lire la suite sur www.letelegramme.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Dans les capitales européennes, la pollution de l’air est telle qu’y respirer l’air quelques jours équivaut à fumer entre 1 et 4 cigarettes.

Pour arriver à ces résultats, l’organisme a comparé la contamination aux particules fines dans les 10 villes européennes les plus touristiques, et l’a convertie en nombre de cigarettes fumées.

Le ratio a été déterminé par un institut américain, le Berkeley Earth : inspirer 22 microgrammes/m3 de particules fines a les mêmes conséquences sur la santé que de fumer une cigarette.

Lire la suite sur www.rtl.fr…