Physique : la France (CNES et ONERA) va-t-elle ringardiser Albert Einstein?

Le CNES, maître d’œuvre de Microscope et l’ONERA, responsable scientifique de la mission et du développement de l’instrument scientifique T-SAGE, ont relevé un véritable défi technologique.  Livré en octobre 2014 au CNES, cet instrument d’un montant de 12 millions d’euros (sur une mission 130 millions d’euros lancement compris) est le cœur même de la mission de Microscope qui pourrait ouvrir de nouveaux horizons aux théories de la gravitation en trouvant une brèche dans la théorie de la relativité générale élaborée par Albert Einstein il y a un siècle.

Ce stress test dans l’espace est possible grâce à l’instrument scientifique T-SAGE (Twin space accelerometre for space gravity experiment).  « T-SAGE est un double accéléromètre différentiel, qui permettra, grâce à sa sensibilité unique au monde, de tester le principe d’équivalence ou universalité de la chute libre à 10-15 soit 100 fois mieux que toutes les expériences réalisées sur Terre », souligne le directeur scientifique de la branche physique à l’ONERA, Pierre Touboul.

La mission de Microscope (MicroSatellite à traînée compensée pour l’observation du principe d’équivalence), qui va durer deux ans, va peut-être révolutionner le monde de la physique en ouvrant une nouvelle fenêtre… que même Albert Einstein n’avait pu ouvrir faute de moyens technologiques en son temps.

Lire la suite sur www.latribune.fr…