Peut-on encore aborder une femme dans la rue ?

Vous pouvez avoir un coup de foudre ou vous amuser du défi consistant à draguer dans les pires conditions.

C’est tout aussi vrai quand la personne court ou fait du sport (selon une récente étude de Runner’s World, 43 % des femmes sont régulièrement harcelées pendant leur footing et 54 % d’entre elles ont peur d’être agressées – pour 80 % d’entre elles, les remarques subies et les interruptions sont un vrai dérangement).

Je ne plaisante pas : à trois interactions par jour dans une grande ville (grand minimum), une femme a été abordée, sifflée, jugée, au moins mille fois dans l’année écoulée.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…