Penelope Fillon aurait touché plus de 900.000 euros au total, selon Le Canard enchaîné

L’épouse du candidat de la droite à la présidentielle, François Fillon, soupçonnée d’emplois fictifs, aurait touché au total plus de 900.000 euros, comme «assistante parlementaire» et comme collaboratrice de La Revue des Deux Mondes, affirme Le Canard enchaîné, dans son numéro qui paraît mercredi.

Après avoir évoqué la somme de «500.000 euros brut» la semaine dernière, Le Canard chiffre désormais à 831.440 euros bruts la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant, le maire de Sablé-sur-Sarthe Marc Joulaud, entre 1988 et 1990, de 1998 à 2007 puis de 2012 à 2013.

L’épouse du candidat de François Fillon a également perçu quelque 100.000 euros brut pour un emploi au sein de la Revue des Deux Mondes.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Contraint de s’expliquer depuis une semaine et les premières révélations du Canard enchaîné, François Fillon s’est défendu au prix de plusieurs mensonges, si l’on en croit les nouvelles révélations de l’hebdomadaire satirique.

Après la première livraison du Canard enchaîné la semaine dernière, Fillon avait été contraint de venir sur le plateau du JT de TF1 jeudi dernier pour s’expliquer.

D’abord parce que, comme Libération (entre autres) l’avait écrit, les deux enfants n’étaient pas encore avocats… Ensuite, et surtout, parce que le Canard enchaîné affirme dans son édition de ce mercredi qu’il ne s’agissait pas du tout de «missions précises», puisque les deux rejetons ont en fait été embauchés comme assistants parlementaires pendant toute la période (2005-2007) au cours de laquelle Fillon était sénateur.

Lire la suite sur www.liberation.fr…

Dans son édition publiée ce mercredi, l’hebdomadaire révèle que ce ne sont pas 500.000 euros brut mais plus de 900.000 euros brut qu’aurait touchés Pénélope Fillon embauchée par François Fillon et son suppléant Marc Joulaud à l’Assemblée nationale ainsi qu’à « La Revue des deux mondes ».

Et sur une période plus longue que celle déclarée par l’ancien Premier ministre la semaine dernière lors du « 20 heures » de TF1.En effet, son épouse aurait aussi été embauchée de 1988 à 1990 quand François Fillon avait déclaré qu’elle n’avait été rémunérée qu’à partir de 1998.

Avec, entre janvier et août 2007 selon « Le Canard enchaîné », une moyenne de 10.167 euros brut mensuels, soit, «un salaire qui dépasse de plus de 1.200 euros par mois les crédits accordés alors par l’Assemblée pour payer l’ensemble des collaborateurs » de Marc Joulaud.Aussi, deux de ses enfants, qui n’étaient pas encore avocats, ont été, toujours selon l’hebdomadaire, embauchés lorsque François Fillon était sénateur non pour des « mission précises », comme il l’a déclaré, mais en tant qu’attaché parlementaire à plein temps (à hauteur de 84.000 euros brut au total).

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Après avoir évoqué la somme de « 500.000 euros brut » la semaine dernière, le Canard chiffre désormais à 831.440 euros brut la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud.

La semaine dernière, sur le plateau du « 20 heures » de TF1, François Fillon avait voulu prévenir toute nouvelle polémique en affirmant qu’il avait employé « pour des missions précises » ses deux enfants « qui étaient avocats » lorsqu’il était sénateur de la Sarthe de 2005 à 2007.

Ainsi selon l’hebdomadaire satirique, Marie Fillon tout juste diplômée d’un DEA en propriété littéraire – ce qui n’est pas le bout du monde des juristes – aurait gagné 3.773 euros brut mensuels au démarrage, puis 3.814 euros jusqu’à la fin 2006.

Lire la suite sur www.challenges.fr…

{* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} Se connecter{* /signInForm *}Compte désactivéVotre compte a été désactivéAdresse email non vérifiéeVous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter{* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Se connecter{* #registrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} {* newPassword *} {* newPasswordConfirm *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Après avoir évoqué la somme de « 500.000 euros bruts » la semaine dernière, l’hebdomadaire satirique chiffre, dans son édition à paraître mercredi, à 831.440 euros bruts la somme perçue par Penelope Fillon comme assistante parlementaire de son mari ou de son suppléant Marc Joulaud.

Quant aux revenus perçus par deux des enfants du candidat de la droite à l’élection présidentielle comme assistants parlementaires au Sénat, mission dont leur père a lui-même révélé l’existence jeudi soir sur TF1, l’hebdomadaire les chiffre à 84.000 euros: 57.084 euros bruts perçus par Marie Fillon et 26.651 euros par Charles Fillon.

La veille, lundi 30 janvier, Penelope et François Fillon ont été interrogés cinq heures durant par les policiers de l’office central de lutte contre la corruption et les infractions financières (OCLCIFF).

Lire la suite sur www.ladepeche.fr…

Le député de la Manche, porte-parole d’Alain Juppé durant la primaire, vole au secours du candidat de la droite à la présidentielle mis à mal par les révélations du Canard enchaîné.

Il affirme qu’il savait que « Mme Fillon travaillait avec son mari ».

La droite fait bloc autour de son candidat à la présidentielle dans la tourmente depuis une semaine après les révélations du Canard Enchainé.

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

La nouvelle édition de ce mercredi 1er février du Canard enchaîné affirme que François Fillon a employé deux de ses enfants au Sénat comme assistants parlementaires pendant deux ans, entre 2005 et 2007.

Les sommes que Penelope Fillon a reçu comme assistante parlementaire et pour son travail au sein de la Revue des Deux Mondes s’élèvent en réalité à 900.000 euros, selon l’hebdomadaire.

Son avocat, Me Antonin Lévy, a déclaré que le travail de collaborateur parlementaire n’est pas «de fournir des notes à ses députés»:
Pour Me Daoud Achour, la défense de François Fillon se tient «de ce point de vue».

Lire la suite sur www.slate.fr…