Peine de mort : le nombre d’exécutions dans le monde continue de baisser, selon Amnesty International

La peine de mort continue de reculer dans le monde, selon le rapport annuel (PDF) d’Amnesty International publié jeudi 12 avril.

Au total, 993 exécutions ont été enregistrées dans 23 pays en 2017, soit un recul de 4% par rapport à 2016, et de 39% par rapport à 2015, une année record avec 1 634 exécutions.

La Chine exceptée, l’Iran, l’Arabie saoudite, l’Irak et le Pakistan représentent à eux quatre 84% des exécutions signalées dans le monde.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Amnesty International a recensé au moins 933 exécutions dans 23 pays en 2017, soit 4% de moins qu’en 2016 et 39% de moins qu’en 2015 (année ou l’organisation avait relevé le chiffre le plus élevé depuis 1989, soit 1634 exécutions).

De son côté, le Guatemala est devenu abolitionniste pour les crimes de droit uniquement alors que la Gambie a signé un traité international l’engageant à ne pas procéder à des exécutions et à s’orienter vers l’abolition de la peine de mort.

»

LIRE AUSSI – En septembre 1977, on exécutait le dernier condamné à mort en France

En 2017, 106 pays avaient aboli la peine de mort dans leur législation pour tous les crimes et 142 sont abolitionnistes en droit ou en pratique.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

PEINE DE MORT Les statistiques excluent cependant la Chine, pays qui exécute le plus mais garde le chiffre exact secret…

La peine de mort continue de reculer dans le monde, alors que la Guinée et la Mongolie s’ajoutent à la liste des pays qui l’ont abolie, selon le rapport annuel d’Amnesty International publié jeudi (et téléchargeable ici).

Au total, 993 exécutions ont été enregistrées dans 23 pays en 2017, soit un recul de 4% par rapport à 2016, et de 39% par rapport à 2015, une année record qui avait comptabilisé 1.634 exécutions.

Ces statistiques excluent la Chine, pays qui exécute le plus mais garde le chiffre exact secret.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Des avancées positives ont ainsi été réalisées dans toute cette partie du continent, avec une baisse considérable du nombre de sentences capitales prononcées.

L’organisation de défense des droits de l’Homme relève par ailleurs une baisse à l’échelle mondiale du nombre d’exécutions et de condamnations à mort, après les hausses records enregistrées les années précédentes.

L’Afrique subsaharienne a ainsi réalisé « d’importants progrès » en vue de l’abolition de la peine de mort, selon Amnesty International.

Lire la suite sur www.rtbf.be…

Ce contenu a été publié le 12 avril 2018 08:05

La peine de mort a enregistré un net recul l’an passé en Afrique subsaharienne, selon le dernier rapport d’Amnesty International (AI).

La Guinée est devenue l’année dernière le 20e Etat d’Afrique subsaharienne à abolir la peine de mort pour tous les crimes.

AI a noté globalement des avancées avec à la clé une diminution de 4% – par rapport à 2016 – du nombre d’exécutions dans le monde avec un total de 993 contre 1032 dénombrées une année plus tôt.

Lire la suite sur www.swissinfo.ch…