Palmer Luckey, co-créateur du Rift, quitte Oculus et Facebook

Palmer Luckey, co-créateur du Rift, quitte Oculus et Facebook
Un départ volontaire, ou non…
Publié le
31/03/17 à 10h15
Palmer Luckey, cofondateur d’Oculus et à l’origine des premiers prototypes du casque de réalité virtuelle Rift, quittera ce vendredi la société qu’il a créée.

Les conséquences ont d’ailleurs été préjudiciables pour les projets autour du Rift, plusieurs développeurs ayant tout simplement stoppé leurs productions en cours suite à cette affaire.

Palmer Luckey n’a pour le moment pas fait la moindre déclaration suite à l’annonce de son départ, et devrait de toute façon rester silencieux encore quelque temps.

Lire la suite sur www.lesnumeriques.com…

Palmer Luckey, à l’origine de l’Oculus Rift, quitte l’entreprise qu’il a fondée trois ans après son acquisition par Facebook dans un climat plutôt tendu…
Palmer Luckey  qui avait cofondé Oculus en 2012 a officiellement quitté l’entreprise vendredi 31 mars.

Portant seulement le titre de fondateur depuis le rachat de son entreprise par Facebook, son rôle au sein de l’entreprise restait un flou.

Le jeune homme de 24 ans avait démarré une véritable success story à l’américaine en proposant son projet de réalité virtuelle sur Kickstarter, qui avait recueilli une somme record de plus de 2,4 millions de dollars.

Lire la suite sur www.presse-citron.net…

Palmer Luckey a définitivement quitté Oculus, la start-up qu’il avait fondée, et Facebook, qui l’avait rachetée pour 3 milliards de dollars en 2014 .

Le jeune patron turbulent, gourou de la réalité virtuelle, sera donc resté deux ans et demi dans le groupe de Mark Zuckerberg pour aider au lancement commercial du casque Oculus Rift, avant de tirer sa révérence.

On ne sait pas encore où il rebondira, lui qui possède un profil atypique dans la Silicon Valley : il arbore régulièrement chemise à fleur, short et sandales, est autodidacte dans le secteur – il a commencé à développer des programmes à l’âge de huit ans – et préfère la communauté des gamers à celle des patrons…« Palmer va nous manquer, a sobrement commenté Facebook au site d’informations américain Techcrunch.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Palmer Luckey va donc quitter ses fonctions au sein de la société Oculus VR (rachat par Facebook en 2014 contre 2 milliards de dollars) à partir d’aujourd’hui bien que les raisons de son départ soient encore obscures dans l’immédiat.

Discret depuis qu’il avait été identifié comme un des soutiens financiers majeurs du groupe d’extrême droite Nimble America afin de financer des trolls pro-Trump, le jeune créateur n’a pas souhaité s’exprimer sur son départ, mais des anonymes ont fait savoir que rien n’a été fait “calmement”.

Oculus VR a tout de même publié un court communiqué concernant la démission de Palmer Luckey afin de rendre hommage à l’homme qui a créé à ses 17 ans, le tout premier prototype de l’Oculus Rift dans le garage de ses parents : “Palmer va vraiment nous manquer.

Lire la suite sur www.begeek.fr…

L’Oculus Rift, lui, était quasi absent des travées…
En rachetant la start-up la plus prometteuse de la réalité virtuelle, dès 2012, Facebook pensait réaliser un gros coup et prendre de vitesse la concurrence sur ce business naissant.

Aujourd’hui le départ de Palmer Luckey, le cofondateur de la société Oculus Rift, est un nouveau signe du ratage pour ce casque immersif.

Habitué à un insolent succès, valorisé à plus de 400 milliards de dollars en Bourse, Facebook serait-il, pour une fois, tombé sur un os ?

Lire la suite sur www.capital.fr…

En août 2015, Palmer Luckey faisait ainsi la une du magazine Time, pieds nus dans le sable, un casque Oculus Rift vissé sur la tête.

Son contenu, un simple lien vers une publication sur Facebook où il s’excuse d’avoir soutenu financièrement (à hauteur de 10 000 dollars) à Nimble un groupe de soutien à Donald Trump, adepte du troll.

Oculus VR de son côté devait payer la même somme au même titre, ainsi que 200 millions supplémentaires pour rupture de NDA et encore 50 millions pour violation de copyright.

Lire la suite sur m.nextinpact.com…

Il était une personnalité très controversée de Facebook, mais de laquelle le réseau social ne pouvait se défaire pour une simple raison : Palmer Luckey a fondé Oculus Rift grâce à une campagne de financement participatif sur Kickstarter.

Palmer Luckey : du succès sur Kickstarter à la chute chez Facebook
L’histoire de Palmer Luckey aurait pu être une success-story comme il en existe beaucoup dans la Silicon Valley : en 2012, il lance une campagne de crowdfunding sur Kickstarter pour lancer Oculus Rift et relancer la réalité virtuelle.

Le départ après un gros procès perdu par Oculus
Cette campagne anti-Clinton avait déjà compliqué la position de Palmer Luckey chez Facebook, mais en février 2017, c’est Oculus qui est au centre de tous les regards.

Lire la suite sur www.clubic.com…