Orelsan, Charlotte Gainsbourg, MC Solaar… Revivez les 33es Victoires de la Musique

La première Victoire de la soirée, l’album Musiques du monde, est remise par Miss Univers 2016 Iris Mittenaere à -M-, Toumani & Sidiki Diabate et Fatoumata Diawara pour le disque afro-pop Lamomali.

C’est la dixième Victoire de la musique pour Matthieu Chedid, qui rejoint au palmarès des Victoires Johnny Hallyday et Alain Souchon et se rapproche un peu plus du recordman de trophées, Alain Bashung (et ses douze prix).

Orelsan décroche une première Victoire de la soirée – celle du clip vidéo de l’année – pour Basique, titre phare de son nouvel album, La Fête est finie.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

A la fin du programme de trois heures trente, Orelsan a ainsi été proclamé artiste masculin de l’année, devant Bernard Lavilliers et Soprano, après avoir reçu la Victoire de l’album de musiques urbaines, autre façon de dire rap, pour La fête est finie, sorti le 20 octobre 2017.

Hommage à Johnny

La soirée commence avec un hommage à Johnny Hallyday, avec @florentpagny et @slimaneoff sur « Requiem pour un fou »… https://t.co/iqV3Tc9LYm— France2tv (@France 2)

La soirée, présidée par le chanteur et bassiste anglais Sting et présentée par l’animatrice Daphné Bürki, avait débuté par un hommage à Johnny Hallyday, mort le 6 décembre 2017, la chanson Requiem pour un fou interprétée par Slimane et Florent Pagny.

Parmi les prix, trois sont allés aux chanteuses : Charlotte Gainsbourg, artiste féminine de l’année, devant Catherine Ringer et Louane ; Camille qui a reçu la Victoire du concert pour les spectacles de sa tournée produite par Uni-T ; l’album révélation a été attribué à Petite Amie, sorti en avril 2017, de la chanteuse et pianiste Juliette Armanet.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Les rappeurs gagnent du terrainPar le passé, les artistes rap ou R’n’B ont déjà eu les honneurs aux Victoires en récoltant des trophées dans d’autres catégories que celle qui leur était réservée, dite aujourd’hui des « musiques urbaines ».

En 1995, Mc Solaar a été le premier à être désigné interprète masculin de l’année.

Et ce trois ans après… MC Solaar, également lauréat alors qu’il rappait pourtant bien seul !

Lire la suite sur www.leprogres.fr…