ONPC: «Ce n'était pas nécessaire de couper le courant», plaisante Léa Salamé

Pour sa dernière émission dans « On n’est pas couché » sur France 2 samedi 25 juin, la journaliste a eu droit à un drôle de cadeau de départ :  une panne de courant.

« Plus de trois heures après le début de la panne, l’enregistrement n’a toujours pas repris […] Et là vous avez l’idée géniale de Laurent Ruquier qui dit – filez-moi un iPhone je vais filmer. »

Et c’est filmée par Laurent Ruquier que Léa Salamé lui a déclaré« qu’il était plus difficile de quitter un amoureux que de le quitter ».

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Alors que Laurent Ruquier interrogeait l’acteur Antoine Duléry venu promouvoir Camping 3, le plateau s’est soudain retrouvé plongé dans le noir.

Amusé par la situation, Laurent Ruquier est allé interroger un par un ses invités qui n’avaient pas eu le temps de passer sur le fauteuil de l’émission, comme l’écrivain Michel Bussi.

La productrice de l’émission Catherine Barma est même exceptionnellement arrivée sur le plateau pour préciser que tout le quartier était touché par cette panne électrique, promettant à Laurent Ruquier de lui offrir « un groupe électrogène pour la rentrée ».

Lire la suite sur people.bfmtv.com…

« C’est plus difficile de quitter Laurent Ruquier que de quitter un amoureux », a conclu Léa Salamé dans son discours d’adieu.

C’était la dernière fois que la chroniqueuse apparaissait aux côté de Yann Moix dans On n’est pas couché.

Ce n’était pas nécessaire de couper le courant », a-t-elle plaisanté, avant d’exprimer sa tristesse de quitter l’équipe.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Hier, en raison d’une panne de courant, la dernière de la saison de « On n’est pas couché » s’est terminé par une séquence de 17 minutes filmée à l’aide de téléphones portables.

Laurent Ruquier a remercié un à un ses invités qui n’ont pas eu le temps de s’exprimer et a fait entrer Marc-Antoine Le Bret sur le plateau pour une série d’imitations.

puremedias.com vous propose de revoir cette séquence de 17 minutes qui a été diffusée hier soir !

Lire la suite sur www.ozap.com…

a-t-elle déclaré avant de poursuivre : « Plus de trois heures après le début de la panne, l’enregistrement n’a toujours pas repris, le présentateur décide d’utiliser le système D. Et là, vous avez l’idée géniale de Laurent Ruquier qui dit : ‘Filez-moi un iPhone, je vais filmer’.

Alors que le plateau d’ONPC était plongé dans le noir, Léa Salamé a fait ses adieux devant l’objectif de l’iphone de Laurent Ruquier.

Et surtout merci à Laurent, je voulais vous dire que je n’aurai pas pu passer ces deux sans votre regard bienveillant.

Lire la suite sur www.non-stop-people.com…

Laurent Ruquier a alors eu la très bonne idée de s’improviser caméraman « Filez-moi un Iphone je vais filmer », a-t-il lancé.

Amusée par les conditions d’enregistrement chaotiques, Léa Salamé a donc fait ses adieux à son équipe devant un smartphone tenu par Laurent Ruquier en personne.

« C’est rare un duo qui marche bien à la télé, qui se tire pas la bourre », a-t-elle renchéri tout en remerciant son désormais ancien partenaire.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

L’émission On n’est pas couché de ce samedi 25 juin, sur France 2, a connue une fin inattendue.

Après 1h45 d’enregistrement, une panne d’électricité générale près du studio Gabriel à Paris (qui regroupe aussi les programmes dominicaux de Michel Drucker) a plongé le plateau de Laurent Ruquier dans le noir total.

Après plus de trois heures, le courant est revenu, tout comme la lumière… mais pas les caméras, et une bonne partie du matériel technique, qui demandent un redémarrage et des réglages longs et pointus.

Lire la suite sur www.atlantico.fr…

« Je pensais que vous alliez me réser­ver une petite surprise, un petit mot à la fin, j’avais préparé un petit mot pour vous dire quelque chose… Je pensais pas que la surprise était d’ampleur comme ça.

Car même s’il s’est dégon­flé juste avant de l’embras­ser lors de l’émis­sion spéciale à Cannes, ce duo de chro­niqueurs était parti­cu­liè­re­ment soudé comme l’a rappelé Léa Salamé.

Enfin, Léa Salamé a évidem­ment eu un petit mot pour son patron Laurent Ruquier.

Lire la suite sur www.voici.fr…