Omar Sharif ne mourra jamais

Il flambe et se retrouve sans rien, ce qui le poussera à vanter à la télévision les paris hippiques et "Tiercé magazine" – les chevaux étant sa vraie grande passion.

Tres satisfait de son acteur égyptien David Lean, cinéaste immense, lui confie le rôle-titre de son film suivant "Docteur Jivago", d’après le chef-d’œuvre de Boris Pasternak.

Michel Chaloub s’est éteint d’une crise cardiaque dans un hôpital du Caire et c’est le plus illustre des acteurs égyptiens qui vient de disparaître : Omar Sharif à l’âge de 83 ans.

Lire la suite sur www.lalibre.be…

Le couple divorcera en 1974.   Commentaires (0 )       «RACIALITE ET RATIONALITE-DE L’ALTERITE DE L’AFRIQUE NOIRE EN ALLEMAGNE AU SIECLE DES LUMIERES» QUESTIONS IDENTITAIRES ENCORE ACTUELLES 12 EMES RENCONTRES DE COPRODUCTION FRANCOPHONE LES INSCRIPTIONS SONT OUVERTES PRESENTATION CE 10 JUILLET DE L’OUVRAGE DU PR EL HADJ IBRAHIMA DIOP «RACIALITE ET RATIONALITE- DE L’ALTERITE DE L’AFRIQUE NOIRE EN ALLEMAGNE AU SIECLE DES LUMIERES» CARTE D’IDENTITE PROFESIONNELLE DES METIERS DU CINEMA ET DE L’AUDIOVISUEL LES INSCRIPTIONS S’OUVRENT DES CE MARDI 14 JUILLET L’ANTI- CHARLIE HEBDO ATELIER DE RENFORCEMENT EN SCENOGRAPHIE AU THETRE NATIONAL DANIEL SORANO UNE OCCASION DE RECADRER LA PRATIQUE DU THEATRE DOCUMENTAIRE «TROP NOIRE POUR ETRE FRANCAISE ?

Le père s’incline, et Omar Sharif, qui vient d’envoyer une demande d’inscription à la Royal Academy Arts, se fait repérer «dans un salon de thé» par le réalisateur égyptien Youssef Chahine, qui n’hésite pas à offrir ses tout premiers rôles à un inexpérimenté jeune homme d’une vingtaine d’années, qui avait toujours rêvé d’être acteur.

Si sa mémoire lui jouait des tours, Omar Sharif, confidence de son fils dans une interview, se souvenait encore qu’il était un acteur connu, même si certains détails pouvaient lui échapper : le nom d’un partenaire de jeu par exemple.

Lire la suite sur www.sudonline.sn…

Après un prince arabe et un poète russe, Omar Sharif incarne en 1965 le fier guerrier mongol Genghis Khan, sous la direction de Henry Levin.

Catherine Deneuve incarne dans cette version (il y avait eu auparavant un autre Mayerling, en 1936, avec Danielle Darrieux et Charles Boyer) la jeune et belle baronne Marie Vetsera, et Omar Sharif l’archiduc.

En 2003, Omar Sharif incarne le personnage tiré du roman d’Eric-Emmanuel Schmitt dans le film de François Dupeyron, Monsieur Ibrahim et les fleurs du Coran.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

L’acteur égyptien Omar Sharif, né Michel Chalhoub, devenu une légende du cinéma grâce notamment à ses rôles dans «Lawrence d’Arabie» et «Docteur Jivago», est décédé vendredi au Caire d’une crise cardiaque à l’âge de 83 ans.

L’acteur égyptien Omar Sharif, né Michel Chalhoub, devenu une légende du cinéma grâce notamment à ses rôles dans «Lawrence d’Arabie» et «Docteur Jivago», est décédé vendredi au Caire d’une crise cardiaque à l’âge de 83 ans.

L’acteur égyptien Omar Sharif, né Michel Chalhoub, devenu une légende du cinéma grâce notamment à ses rôles dans…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Avant d’être le partenaire de Barbara Streisand, Catherine Deneuve et Julie Christie, Omar Sharif tourna sept films avec la gracieuse Faten Hamama, la plus grande star de l’histoire du cinéma Égyptien, avec qui il formait un magnifique couple romantique à l’écran et qui fut aussi la femme de sa vie.

Dans leurs films précédents, les amours de Faten Hamama et d’Omar Sharif ont connu des fins plus heureuses, en particulier dans Ciel d’enfer et Les eaux noires, signés de Youssef Chahine, le cinéaste égyptien le plus fameux en Occident.

Le bel officier de l’armée égyptienne qu’incarne Omar Sharif endurera toutes les souffrances: son impossible passion pour Nawal (l’Anna Karenine égyptienne incarnée par Faten Hamama), le mépris de la famille de sa bien-aimée, une blessure pendant un concours hippique et, finalement, une mort tragique à la guerre.

Lire la suite sur www.slate.fr…

L’acteur égyptien, célèbre pour ses rôles dans « Lawrence d’Arabie » et « Docteur Jivago, est mort vendredi 10 juillet au Caire, à l’âge de 83 ans.

Il y eut l’« American lover » (Rudolph Valentino), le « French lover » (Maurice Chevalier), le « Latin lover » (Marcello Mastroianni) ; il y eut aussi, en la personne de l’impérial Omar Sharif, l’« Oriental lover ».

Fortune universelleIl l’apprend, comme acteur, d’abord dans une école londonienne, puis en compagnie de son compatriote Youssef Chahine, qui l’engage à plusieurs reprises comme jeune premier, notamment dans Ciel d’enfer, en 1954.

Lire la suite sur www.boursorama.com…

Le triomphe de « Lawrence d’Arabie » change tout, et à 30 ans, voilà Omar Sharif qui crève l’écran, à tel point que David Lean lui donne le rôle principal de son film suivant, « Docteur Jivago », d’après le roman de Boris Pasternak.

La carrière de ce beau jeune homme aux yeux noirs est lancée, et comme Omar Sharif a étudié le métier d’acteur à la prestigieuse Royal Academy of Dramatic Art à Londres, il est à l’aise dans les productions internationales.

Pour plusieurs générations de cinéphiles, il restera à jamais le « Docteur Jivago »: l’acteur égyptien Omar Sharif est décédé d’une crise cardiaque ce vendredi au Caire.

Lire la suite sur www.rtbf.be…