Oleg Sentsov : Emmanuel Macron a proposé des solutions d’urgence à Vladimir Poutine

Lire aussi :   Oleg Sentsov en danger de mort après trois mois de grève de la faim

S’il ne mène pas une grève de la faim totale – il boit 3,5 litres d’eau par jour et a accepté, il y a deux semaines, de prendre deux à trois cuillères quotidiennes de substituts alimentaires –, il a perdu 30 kg depuis le début de son action.

Le cinéaste avait déjà refusé ce transfert il y a quelques jours, au motif qu’il craignait pour sa santé.

Il lui en avait parlé en mai lors de leur rencontre à Saint-Pétersbourg, puis lui avait adressé un courrier pour « lui faire part de sa vive préoccupation sur l’état de santé du cinéaste et lui demander de réagir rapidement ».

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Emmanuel Macron propose des solutions
De son côté, Emmanuel Macron, qui s’est entretenu par téléphone vendredi avec Vladimir Poutine, lui a fait « plusieurs propositions » afin de « trouver de façon urgente une solution humanitaire » pour le cinéaste, auxquelles le président russe « s’est engagé à  répondre », a annoncé l’Élysée dans un communiqué.

Il lui en avait reparlé le 15 juillet au Kremlin, avant la finale du Mondial-2018.

Le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux, avait estimé le 10 juillet que « les droits élémentaires » de la défense d’Oleg Sentsov n’avaient « manifestement pas été respectés ».

Lire la suite sur culturebox.francetvinfo.fr…

VIDÉOS – Le président russe «s’est engagé à diffuser rapidement des éléments sur l’état de santé» du cinéaste ukrainien, emprisonné en Russie.

LIRE AUSSI – Mobilisation à Paris en faveur du cinéaste ukrainien Oleg Sentsov, en grève de la faim

Opposant à l’annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée par la Russie en 2014, Oleg Sentsov a été condamné à 20 ans de camp pour «terrorisme» et «trafic d’armes» à l’issue d’un procès qualifié de «stalinien» par l’organisation Amnesty International.

Dmitri Dinzé avait auparavant indiqué que chaque jour, Oleg Sentsov buvait 3,5 litres d’eau et se faisait injecter du glucose, des amino-acides et des vitamines via un goutte-à-goutte.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…