« #MosqueMeToo »: Mona Eltahawy, la journaliste américano-égyptienne derrière le hashtag

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Let’s use #MosqueMeToo https://t.co/uDsZFDolgX
— Mona Eltahawy (@monaeltahawy) 6 février 2018

« J’ai raconté ce qu’il m’est arrivé pendant le Hajj [NDLR: pèlerinage à La Mecque] en 1982 alors que j’avais 15 ans, dans l’espoir que cela aiderait les femmes de confession musulmane à briser le silence et le tabou qui entourent leur expérience de harcèlement ou d’agression sexuelle pendant le Hajj/Oumra ou dans des lieux sacrés.

Sortir du silence

Mona Eltahawy avait déjà dénoncé ces abus en 2013, sur le plateau d’une émission de télévision égyptienne.

Celle qui est née le 1er août 1967 à Port-Saïd, au nord-est de l’Égypte, fait partie de ces nombreuses femmes égyptiennes qui ont été attaquées et agressées sexuellement par les forces de sécurité.

Lire la suite sur www.huffingtonpost.fr…

La religion n’est pas épargnée par le fléau du harcèlement sexuel.

Comme le prouvent les témoignages de femmes qui utilisent le #MosqueMeToo (« #MosquéeMoiAussi ») sur Twitter pour faire entendre leur voix nouveau mouvement a été lancé par une journaliste et conférencière américano-égyptienne Mona Eltahawy le 6 février 2018, comme le rapporte le site Mashable dans un message posté sur Twitter et dans lequel elle revient sur l’agression sexuelle qu’elle a subie lors du pèlerinage à La Mecque, en Arabie Saoudite, quand elle avait 15 ans.

Mais la conférencière a profité du mouvement pour remettre sur le devant de la scène cette agression et ainsi « aider d’autres femmes musulmanes à briser le silence et le tabou autour de cette expérience de harcèlement sexuel et d’abus à l’intérieur de ces lieux sacrés ».

Lire la suite sur www.rtl.fr…

“Les femmes musulmanes utilisent le hashtag #MosqueMeToo pour partager leurs expériences de harcèlement sexuel pendant le pèlerinage du Haj et d’autres rencontres religieuses”, relate la BBC.

Au bout de deux jours, “des musulmans, hommes et femmes de tous les pays, ont commencé à utiliser ce hashtag et en moins de 24 h il a été tweeté 2 000 fois”, poursuit la BBC.

La plupart des femmes qui partagent leurs expériences sur Twitter racontent “avoir été touchées de façon inappropriée ou comment quelqu’un s’est frotté contre elle dans la foule”.

Lire la suite sur www.courrierinternational.com…

Parus pour l’essentiel sur Twitter, ces récits, pour certains édifiants, relatent des agressions sexuelles survenues lors du hajj, le pèlerinage à La Mecque, en Arabie saoudite, où affluent chaque année près de 2 millions de fidèles, dont une moitié de femmes.

C’est un long témoignage publié le 2 février sur Facebook par une jeune Pakistanaise, Sabica Khan, qui a allumé ce feu.

La journaliste égypto-américaine, Mona Eltahawy, a rebondi sur ce témoignage dans un tweet daté du 5 février.

Lire la suite sur www.marianne.net…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn