Mondial 2018 : Diego Maradona regrette l’absence de l’Italie

5

Diego Maradona a regretté ce mardi l’élimination de l’Italie, «l’une des plus grandes, une des nations historiques», qui ne participera pas au Mondial 2018 après avoir chuté face à la Suède en barrages.

«Je regrette beaucoup que l’Italie n’ait pas réussi à se qualifier pour le Mondial.

Les Italiens ont toujours donné de la couleur aux Coupes du monde», a déclaré le génie argentin sur son compte Facebook.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

De voir un géant comme Gianluigi Buffon tirer sa révérence quelques minutes après l’élimination de son équipe d’une phase finale de Coupe du monde que l’Italie ne manquait plus depuis 1958 et qu’elle n’avait déserté auparavant qu’une seule autre fois, lors de la première édition de 1930, déclinant alors l’invitation des organisateurs uruguayens.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Et un véritable crève-cœur de l’entendre déclarer qu’il tirait sa révérence au terme de ce match de barrage, vingt ans presque jour pour jour (29 octobre 1997) après l’avoir vu débuter au pied levé, dans le froid moscovite d’un autre barrage de Coupe du monde, remplaçant à la demi-heure de jeu Gianluca Pagliuca, blessé, sur le terrain gelé du stade du Dynamo.

Mais, contrairement aux Azzurri d’il y a soixante ans, mélange d’honnêtes joueurs de Serie A et «d’oriundi» sur le déclin (notamment Ghiggia et Schiffino, champions du monde avec l’Uruguay en 1950), les joueurs alignés ce lundi par Giampiero Ventura n’ont pas pris les barrages contre la Suède par-dessus la jambe et ont bénéficié d’un soutien populaire extraordinaire dans le cratère de San Siro (il y a bien longtemps que la Nazionale ne jouait à guichets fermés !)

Lire la suite sur www.francefootball.fr…

Si la démission du sélectionneur Giampiero Ventura dans la foulée a fait office de première secousse, la réplique subit par RCS, groupe de média italien, est beaucoup plus inquiétante d’un point de vue économique.

Le propriétaire du fameux quotidien La Gazetta dello Sport, s’est en effet effondré mardi à la Bourse de Milan.

Selon des analystes italiens d’Equita, interrogés par l’AFP, «le fait que l’Italie ne participe pas au Mondial (pour la première fois depuis 1958) est une nouvelle négative pour le secteur des médias».

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Par le passé, d’autres grandes nations comme les Pays-Bas, l’Argentine ou encore la France ont échoué aux portes de la plus grande des DELAMOTTELundi 13 novembre 2017, le football a vécu un moment historique, voyant l’Italie, immense nation du ballon rond, échouer pour se qualifier à la prochaine Coupe du monde en Russie.

Les coéquipiers de Alessandro Florenzi, Leonardo Bonucci ou encore Ciro Immobile n’ont pas trouvé la faille face à de valeureux Suédois (0-0), qui s’étaient imposés au match aller à Stockholm (1-0) lors des barrages pour la Coupe du monde.

Dans un groupe composée du Pérou, de la Bolivie et donc, de l’Argentine, la sélection albiceleste n’empoche les trois points qu’à une seule reprise, à domicile face à la Bolivie (1-0), grâce à une réalisation du défenseur Rafael Albrecht.

Lire la suite sur www.lci.fr…

L' »apocalypse », « la honte »: la presse italienne titre à l’unisson ce mardi sur l’immense déception d’une élimination en barrage d’accession à la Coupe du Monde 2018 et sur « le saut en arrière » de son équipe de football, absente d’un Mondial pour la première fois depuis 1958.

Le Corriere della Sera, principal tirage en Italie, titre ainsi « Sans Mondial après 60 ans » avec la photo du capitaine Gigi Buffon en larmes.

« La Fin », lance en Une La Gazzetta dello Sport, sur une grande photo du capitaine Buffon qui a mis fin lundi soir à sa carrière internationale.

Lire la suite sur www.rtbf.be…