Mo Farah aurait fauté avant les JO

Si son nom n’est pas encore apparu directement dans l’enquête de l’agence américaine antidopage (Usada) qui vise son entraîneur, Alberto Salazar, et la structure Nike Oregon Project, le fondeur britannique aurait manqué deux contrôles antidopage, selon le Daily Mail, durant sa préparation pour les Jeux Olympiques de Londres, où il a réalisé un doublé historique sur le 5000 mètres et le 10000 mètres.

Le double champion olympique, dont l’entraîneur fait l’objet d’une enquête de la part de l’agence américaine antidopage (Usada), aurait manqué deux contrôles antidopage durant sa préparation pour les Jeux de Londres, selon le Daily Mail.

Salazar l’aurait même mis en garde contre ce scénario: "Si tu rates un autre contrôle, ils vont te pendre. " A noter que Farah semble avoir récemment pris ses distances avec Salazar (que près de 20 témoins accusent de pratiques dopantes) et le Nike Oregon Project.

Lire la suite sur www.sports.fr…

Dans la foulée, alors que le règlement britannique prévoit une suspension  maximale de quatre ans pour trois "no shows" en l'espace de 12 mois (18 mois  depuis 2013), le Daily Mail fait état d'une correspondance entre l'athlète,  s'inquiétant d'une éventuelle suspension, et son entraîneur. "Si tu rates encore un test, ils vont te pendre", répond ainsi Salazar le 5  mai 2011 dans un mail rendu public.

La BBC sait que, au moins sept de ses athlètes ou membres  de son staff, ont fait part de leurs préoccupations à l'Usada, même si celle-ci  ne confirme ni n'infirme l'enquête. " Le technicien s'était défendu de ces accusations en estimant que le documentaire s'était aventuré "dans un journalisme imprécis et sans fondement, sans aucune considération pour Mo", avait-il dit dans un communiqué. "J'ai toujours répété que je croyais en un sport propre, au travail, et je  nie toute allégation de dopage".

Alors que son entraîneur, Alberto Salazar, est accusé d'incitation au dopage par les autorités américaines, la presse britannique fait état à son encontre de deux "no show" lors des tests antidopage.

Lire la suite sur www.francetvsport.fr…

Selon le quotidien, la star de 32 ans, née en Somalie, a manqué le premier contrôle début 2010, quelques mois avant de rejoindre en février 2011 à Portland (Etats-Unis) l’écurie d’Alberto Salazar, actuellement accusé d’incitation au dopage par les autorités américaines.

Dans la foulée, alors que le règlement britannique prévoit une suspension maximale de quatre ans pour trois « no shows » en l’espace de 12 mois (18 mois depuis 2013), le Daily Mail fait état d’une correspondance entre l’athlète, s’inquiétant d’une éventuelle suspension, et son entraîneur.

Londres – Le double champion olympique britannique Mo Farah, dont l'entraîneur américain est actuellement au coeur d'une enquête, ne s'est pas présenté à deux tests anti-dopage en 2010 et 2011, avant les JO de Londres, rapporte le Daily Mail jeudi.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Deux contrôles antidopage manqués avec les JO 2012 et Mo Farah se retrouve au coeur d’une véritable polémique en Grande Bretagne. Sport.

Deux contrôles antidopage manqués avec les JO 2012 et Mo Farah se retrouve au coeur d’une véritable polémique en Grande Bretagne.

LeBron James a survolé l’opposition entre Cleveland et Golden State, mais il n’est pas parvenu à faire basculer le sort du côté des Cavaliers.

Lire la suite sur www.sport.fr…

Deux manquements qui ont mis en grand danger sa participation aux Jeux olympiques de Londres. «Si tu rates un autre test, ils vont t’attraper», a prévenu son entraîneur Alberto Salazar en mai 2011.

Selon le Daily Mail, le double champion olympique de Londres (5000m et 10000 m) a manqué deux contrôles antidopages entre 2010 et 2011.

Athlétisme: Mo Farah a manqué deux contrôles antidopages avant les Jeux – News Sports: Autres – lematin.

Lire la suite sur www.lematin.ch…