«Mission Impossible 6» : «le plus gros tournage jamais réalisé à Paris»

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Peu importe que les films n’aient quasiment plus rien à voir avec l’œuvre originale (en l’occurrence la série télé des sixties), peu importe les invraisemblances, le postulat est ailleurs : offrir au producteur/acteur Tom Cruise un écrin pour ses cascades délirantes et revenir à un certain cinéma d’aventure à l’ancienne, loin de la surenchère numérique des films de super-héros devenus le tiroir-caisse d’Hollywood.

Voir aussi :L’incroyable cascade de « Mission : Impossible – Fallout »

Dans cette optique, «Mission Impossible: Fallout» ne faillit pas à la règle : voilà un film d’action spectaculaire, vrombissant, énorme dans sa démesure.

Dommage alors que le film se lance par moments dans un morale presque douteuse (l’hommage à Paris meurtrie est à la limite du mauvais gout façon bonne morale à l’américaine) et surtout que Tom Cruise, financier en chef de l’entreprise, oublie qu’il a un personnage à interpréter.

Lire la suite sur www.parismatch.com…

On ne peut pas dire en effet que Tom Cruise soit un père très présent : pris entre son métier d’acteur et ses responsabilités liées à sa position puissante au sein de l’Eglise de scientologie, le comédien, à l’affiche de Mission Impossible – Fallout, n’a pas vu sa fille depuis 5 ans.

Il faut dire que Katie Holmes a tout fait pour protéger sa petite Suri de l’influence de l’organisation, considérée comme une secte en France.

Selon le média Star, cité par Now to love, Suri Cruise est « désorientée par le manque de communication entre ses parents », explique une source.

Lire la suite sur www.gala.fr…