Michel Platini «ne sera pas poursuivi», selon son avocat

Me Vincent Solari, l’avocat de Michel Platini, a effectué une mise au point ce samedi après-midi après les déclarations d’un porte-parole du ministère public de la Confédération suisse, soutenant que «le cas n’est pas définitivement terminé.»

«C’est un porte-parole, il n’a pas fonction de juriste, dire qu’il y a un « cas » Platini est faux.

Dire que Michel Platini pourrait être entendu comme témoin, oui, mais ça ne veut pas dire qu’il serait accusé de quoi que ce soit.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

« Je pense que la Fifa devrait avoir la décence de tirer les conclusions qui s’imposent au vu de la décision du ministère public de la Confédération » helvétique, a estimé le 26 mai sur franceinfo l’avocat de Michel Platini, Me Vincent Solari.Pour lui, la suspension de l’ancien numéro 10 des Bleus et ex-président de l’UEFA de toute activité liée au football n’est plus justifiée : la justice suisse l’a en effet blanchi dans l’affaire du paiement sans contrat écrit de 1,8 million d’euros.

« On est arrivés à la conclusion claire que M. Platini est hors de cause et qu’il ne sera pas poursuivi », s’est félicité Me Vincent Solari, qui n’exclut toutefois pas que son client soit « entendu comme témoin » dans cette affaire qui vise l’ancien président de la Fifa Sepp Blatter.franceinfo : Un porte-parole du ministère public suisse précise ce samedi que « si l’on trouve des éléments » dans le dossier Blatter, « le cas Platini n’est pas définitivement terminé ».

Mais aujourd’hui, au vu du dossier qui est complet, qui a fait l’objet d’une instruction pendant plus de deux ans et demi, on est arrivés à la conclusion claire que M. Platini est hors de cause et qu’il ne sera pas poursuivi.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Michel Platini compte bien en avoir fini avec la justice suisse après la décision du parquet fédéral de ne pas le poursuivre pour un paiement sans contrat écrit de 1,8 million d’euros versé par Sepp Blatter.

« J’espère que la Fifa prendra la mesure de cette décision et reconsidérera sa position », lâche l’avocat de Michel Platini pour qui « ça ne serait que justice ».

Un porte-parole du Ministère public de la Confédération a confié de son côté que « dans le cadre de son statut de personne amenée à témoigner, (…) le cas Platini n’est pas définitivement terminé ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Au lendemain de l’annonce de la mise hors de cause de Michel Platini par la justice suisse pour un paiement de 1,8 million d’euros, la Fifa reste ferme et rappelle que le Français a été suspendu « pour violation du code d’éthique ».

« Michel Platini a été suspendu pour violation du code d’éthique.

La décision a été maintenue par le Tribunal arbitral du sport qui a confirmé les accusations mais a réduit la durée de la suspension », de 6 à 4 ans, a réagi ce samedi matin la Fifa dans un communiqué.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

« J’espère que la Fifa aura le courage et la décence de lever ma suspension, puisque la justice a établi qu’il n’y avait pas de paiement déloyal », a encore indiqué à l’AFP l’ancien président de l’UEFA (2007-2015).

La justice suisse avait ouvert une procédure pénale en septembre 2015 visant Sepp Blatter, président déchu de la Fifa, à l’origine d’un paiement controversé en 2011 de 1,8 million d’euros, sans contrat écrit, à Platini, pour un travail de conseiller achevé en 2002.

Le Monde avait révélé vendredi soir un courrier envoyé par le procureur suisse aux avocats de Platini, dont l’AFP a eu une copie: « Nous vous confirmons que, en l’état, la présente procédure n’est pas menée à l’encontre de votre mandant, Michel Platini.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…