#MeToo: Melania Trump demande des «preuves tangibles» aux accusatrices

La discrète Première dame des Etats-Unis Melania Trump « soutient les femmes » qui dénoncent des abus sexuels, tout en leur demandant d’en apporter des « preuves tangibles », a-t-elle assuré dans un rare entretien.

Ces déclarations interviennent un an après les premières accusations d’abus sexuels à l’encontre du puissant producteur américain Harvey Weinstein et l’émergence du mouvement #MeToo, qui a fait tomber depuis des dizaines d’hommes de pouvoir.

Ce mouvement a connu ces dernières semaines un nouveau chapitre marquant aux Etats-Unis à l’occasion du processus de confirmation à la Cour suprême du juge Brett Kavanaugh, accusé par une universitaire de 51 ans de tentative de viol lors d’une soirée entre lycéens au début des années 1980.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

La First Lady américaine a dans une certaine mesure accordé son soutien au mouvement #Metoo, dans une rare interview accordée à la chaîne américaine ABC à l’occasion de sa tournée solo en Afrique, et dont les premiers extraits ont été diffusés ce mercredi.

« Vous ne pouvez pas simplement dire à quelqu’un ‘J’ai été sexuellement agressé’ ou ‘Tu m’as fait ça’. »

Ses déclarations interviennent quelques jours seulement après la nomination du juge Brett Kavanaugh à la Cour Suprême des Etats-Unis, alors que celui-ci était accusé d’agression sexuelle par Christine Blasey Ford pour des faits présumés datant de 1982.

Lire la suite sur www.bfmtv.com…

Pour son premier voyage en solo, Melania Trump a commis quelques impairs.

Loin de son époux Donald Trump, la Première dame américaine n’a malheureusement pas échappé au bad buzz.

Si elle est restée très souriante tout au long de son séjour, Melania Trump a pourtant été confrontée à une véritable polémique en raison de ses choix vestimentaires très controversés : un prix exorbitant pour sa robe au Ghana mais aussi son casque blanc colonial (signe évident d’oppression) porté lors de son safari dans le parc national de Nairobi.

Lire la suite sur www.gala.fr…