Mayotte : un accord de principe trouvé pour sortir de la crise

L’un des porte-parole du mouvement social qui secoue Mayotte depuis près de quatre semaines a annoncé mardi soir, au bout de cinq heures de négociations avec la ministre des Outre-mer Annick Girardin, qu’une levée des barrages routiers serait proposée mercredi à la population.

« Nous avons demandé 15 mesures d’urgence supplémentaires, la ministre s’est engagée à remettre plus d’Etat sur le territoire », a-t-il ajouté.

Vers un mois de travail intensif
« Nous allons rassembler demain la population place de la République », au chef-lieu Mamoudzou.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Fatihou Ibrahim, le porte-parole du mouvement social qui dure depuis plus de trois semaines, a salué « des avancées réelles » dans les discussions avec le gouvernement.

Après plus de cinq heures de négociations avec la ministre des outre-mer Annick Girardin, mardi 13 mars, Fatihou Ibrahim, porte-parole du mouvement social qui dure depuis plus de trois semaines, a salué des « avancées réelles ».

Lire aussi :
 

L’immigration, un facteur important de la démographie à Mayotte

Une île bloquée depuis plus de trois semaines
Depuis plus de trois semaines, Mayotte est confrontée à des grèves et des blocages pour protester contre l’insécurité et l’immigration irrégulière en provenance des Comores ainsi qu’un sentiment d’abandon de l’Etat.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Par ce geste, nous alertions le Gouvernement et la Représentation nationale sur le risque d’explosion sociale qui couvait depuis de nombreuses années sur cette île.

Ainsi, nous rappelions qu’avec quatre-vingt-quatre pour cent de la population recensée vivant sous le seuil de pauvreté monétaire, le département de Mayotte est la région la plus pauvre de France et d’Europe ; que les effets économiques, sociaux, éducatifs et sanitaires de cette pauvreté sont amplifiés par la saturation des services publics (écoles, hôpitaux, accès à l’eau courante, accès à l’énergie, logements), par une immigration clandestine massive et par un accès à des prestations sociales et familiales très inférieures à celles proposées dans les autres départements de métropole et d’outre-mer.

Par son attitude passive, le Gouvernement porte une large part de responsabilité dans le chaos qui règne sur place.

Lire la suite sur www.clicanoo.re…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…