Martin Fourcade, stupeur et effondrement

Jeudi dernier, bien au chaud au Club France, Martin Fourcade l’avait dit, catégorique : «Je mets ma main à couper que le sprint ne se résumera pas à un match entre Johannes (Boe) et moi.

Un raté qui laissait le sextuple vainqueur du Gros globe de cristal de la discipline entre circonspection et amertume : «Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, je ne comprends pas.

«J’avais abordé superbement cette course en chassant les idées parasites, en chassant le stress qui est forcément présent à l’approche d’un tel événement.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Ce n’était pas le grand jour de Martin Fourcade lors du sprint (10 km) des JO de Peyongchang.

Il faut savoir jouer avec les conditions, je ne l’ai pas fait aujourd’hui » a expliqué le Pyrénéen.

Une grosse douche froide car c’est seulement la 5e fois en 90 sprints que Martin Fourcade rate trois balles au tir couché.

Lire la suite sur sport.francetvinfo.fr…