Mal-logement : un quinquennat "en demi-teinte" pour la Fondation Abbé Pierre

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

En matière de lutte contre le mal-logement, le bilan du quinquennat Hollande est en « demi-teinte », juge la fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel publié mardi.

En matière de lutte contre le mal-logement, le bilan du quinquennat Hollande est en « demi-teinte », juge la fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel, qui a été remis lundi 30 janvier au président de la République.

À lire sur France 24 : le bilan 2016 du rapport de la Fondation Abbé Pierre
Invitée à défendre le bilan du quinquennat, la ministre du Logement Emmanuelle Cosse a mis en avant les « avancées concrètes » obtenues, soulignant le « long » chemin « pour rattraper un retard accumulé pendant trois décennies dans le logement ».

Lire la suite sur www.france24.com…

Lire la suite sur www.lavoixdunord.fr…

La chapelle Saint-Ursin dans le Cher : un toit pour les sans-abris
En France, 4 millions de personnes sont mal logées, parmi elles, plus de 140 000 sont sans domicile fixe.

Pour leur venir en aide, Emmaüs leur donne un toit en échange d’un travail au sein de la communauté.

–  France 3 Centre  –  GAREL-YOUNSI Faiza, LE BLOA Yves et MARTINEN Eric

Lire la suite sur france3-regions.francetvinfo.fr…

La famille vit depuis 2014 dans cette chambre de bonne et n’a pas les moyens de déménager dans le parc privé, car seul Choukri travaille, en tant que déménageur intérimaire.

Le bail étant au nom du frère de Choukri, la famille a reçu un avis d’expulsion en 2016, mais qui n’a pas été suivi d’effet.

« On a vu la maire du 9e qui a reconnu que notre situation était urgente, mais on ne nous a toujours pas proposé de logement social », déplore le couple.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

La fondation compte également plus de 12 millions de personnes fragilisées par rapport au logement, prenant notamment en compte les difficultés de copropiété, les situations de précarité énergétique, ou le surpeuplement modéré.

Elle appelle notamment à la création d’une sécurité sociale du logement universelle en réduisant et mutualisant les risques, renforcer l’encadrement des loyers, et rendre plus transparentes les attributions de logements sociaux.

Benoît Hamon, Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot ont défendu le maintien de la loi SRU, qui oblige notamment à certaines communes d’atteindre les 25% de logements sociaux (ajout tweets).

Lire la suite sur www.publicsenat.fr…

C’est le portrait d’une France fracturée par la crise du logement que dresse la 22ème édition du rapport annuel sur l’état du mal-logement de la Fondation Abbé Pierre.

Effort financier excessif, précarité énergétique, risque d’expulsion locative, copropriétés en difficulté, surpeuplement… au total, sans les doubles comptes, près de 15 millions de personnes sont touchées, à un titre ou à un autre, par la crise du logement.

« Alors que François Hollande s’était engagé en 2012 à mettre en œuvre le Contrat social proposé par la Fondation Abbé Pierre, les politiques menées laissent un sentiment d’inachèvement », déplorent ces militants.

Lire la suite sur www.pourquoidocteur.fr…

{* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *} Se connecter{* /signInForm *}Compte désactivéVotre compte a été désactivéAdresse email non vérifiéeVous devez vérifier votre adresse email pour finaliser votre inscription.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter{* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Se connecter{* #registrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} {* newPassword *} {* newPasswordConfirm *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Malgré les engagements du candidat Hollande, qui avait signé le « Contrat social » de la fondation en février 2012, et une « activité législative assez dense » liée au logement pendant le quinquennat, loi ALUR, loi relative à la mobilisation du foncier public, loi pour la transition énergétique, etc., en 2017 « le nombre de personnes confrontées à la crise du logement continue d’augmenter ».

Près de quatre millions de personnes sont mal logées, c’est-à-dire soit privées de logement personnel soit vivant dans des conditions de logement très difficiles, et plus de 12 millions sont « fragilisées par rapport au logement », locataires en situations d’impayés, propriétaires occupant un logement dans une copropriété en difficulté, etc., d’après ce rapport présenté mardi.

• Créer une « sécurité sociale » du logement :  » Elle implique, pour les pouvoirs publics, d’appliquer une politique du ‘logement d’abord’, de produire 150 000 logements vraiment sociaux par an et de respecter les règles d’attributions prioritaires, de sécuriser l’accession à la propriété, de défendre les aides personnelles au logement… ».

Lire la suite sur www.boursorama.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn