Maillot rose insatiable, Simon Yates gagne à Osimo

Il en a de nouveau grapillé 6 (2 au temps et 4 de bonifications) sur le deuxième du général et de l’étape, Tom Dumoulin, et 18 (8 au temps et 10 de bonifications) sur Thibaut Pinot.

Pour gagner sa deuxième étape en quatre jours après celle du Gran Sasso d’Italia, Yates a su attaquer au meilleur moment dans un final en forme de grand huit, grêlé de bosses.

Je suis juste fatigué», a résumé Simon Yates à l’arrivée de cette 11e étape, celle du basculement dans la seconde moitié de la course, qu’il n’avait pas forcément cochée dans son agenda personnel de son propre aveu.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Vainqueur sortant du Giro, Dumoulin est le seul à être resté à portée du Britannique parti en contre-attaque derrière le Belge Tim Wellens à moins de 2 kilomètres de l’arrivée.

« Sur un effort de ce type, je ne dépense pas plus d’énergie que ceux qui me suivent », a ajouté le porteur du maillot rose, qui a signé la 25e victoire d’étape pour un Britannique dans le Giro.

« Je n’étais pas dans un grand jour, j’ai fait ce que j’ai pu », a réagi Pinot qui a franchi la ligne dans un petit groupe de poursuivants réglé par un autre Français, Alexandre Geniez, à 8 secondes du vainqueur.

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Avec une difficulté de troisième catégorie au bout d’une quarantaine de kilomètres, cette 11eme étape du Giro 2018 semblait bien faite pour les baroudeurs, à l’image de la 10eme étape remportée ce mardi par Matej Mohoric.

La deuxième difficulté du jour, le Valico di Pietra Rossa, situé à 60km de l’arrivée, n’a pas entamé le moral des troupes mais, dans la montée vers Filottrano, Micro Maestri et Alex Turrin ont cédé du terrain, laissant Luis Leon Sanchez, Fausto Masnada et Alessandro de Marchi passer en tête au sprint intermédiaire situé à Filottrano, ce qui a permis au Giro de rendre un nouvel hommage à un grand monsieur du cyclisme italien, Michele Scarponi, décédé en avril 2017, renversé par une camionnette pendant une sortie d’entraînement.

Dans une étape finalement courue à vive allure (45,462 km/h de moyenne), le peloton a forcé l’allure dans les quinze derniers kilomètres pour revenir sur le trio survivant de l’échappée du jour, qui a tout fait pour lui rendre la tâche bien difficile.

Lire la suite sur www.sport365.fr…

Impressionnant sur l’Etna, où il a offert la victoire à Esteban Chaves, puis victorieux à Gran Sasso samedi dernier, le Britannique a réalisé une nouvelle démonstration ce mercredi à Osimo.

Lâché à cinq kilomètres de l’arrivée, le quadruple vainqueur du Tour a concédé 40 secondes sur son compatriote.

À 30 kilomètres de l’arrivée, l’Espagnol est passé en tête du sprint intermédiaire de Filottrano, le village de Scarponi, où s’étalaient un nombre incalculable de banderoles et de portraits de l’ancien vainqueur du Giro 2011.

Lire la suite sur www.eurosport.fr…