Macron, Mélenchon, Hamon… Ils sont tous fans de l’OM

Macron, Mélenchon, Hamon… Ils sont tous fans de l’OM 14h40 , le 16 mai 2018, modifié à 14h49 , le 16 mai 2018

L’Olympique de Marseille affronte mercredi soir à Lyon l’Atlético Madrid en finale de l’Europa League (20h45 sur M6 et BeIn Sports).

Lire aussi : Lucas Ocampos, « je me vois soulever la coupe »

Emmanuel Macron est un vieux fan de l’OM, notamment depuis la victoire marseillaise en 1993 contre le Milan AC en finale de Coupe d’Europe des clubs champions.

Présent au Stade Vélodrome en avril 2017 après un meeting à Marseille, le candidat à la présidentielle avait alors confié : « Pourquoi je soutiens l’OM?

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Le député des Bouches-du-Rhône Jean-Luc Mélenchon a prédit mercredi la victoire de l’OM face à l’Atlético Madrid lors de la finale de l’Europa League à Lyon, estimant que les joueurs marseillais « croyaient en eux ».

« L’OM va gagner parce qu’ils auront pour eux tous les supporters qui vont faire le déplacement et puis, en ce moment, ils croient en eux.

« Les Marseillais ont en eux une force qui les transporte en quelque sorte », a-t-il ajouté.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Depuis qu’il a trouvé un fief à Marseille (Bouches-du-Rhône), Jean-Luc Mélenchon est devenu un fan de l’Olympique de Marseille.

« Le sport est malade en France comme partout, il est malade de l’argent.

On arrive à ces situations grotesques, où l’argent décide de tout, où l’on se vend des joueurs de foot à des sommes absolument inouïes », avait précisé le député des Bouches-du-Rhône sur France Bleu, en 2017.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Dans les tribunes, un supporteur peu habitué du Vélodrome : Jean-Luc Mélenchon, député de la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône, qui n’y avait jamais mis les pieds, encourage les Phocéens et le fait savoir sur Twitter.

« À Marseille, aucun politique ne surfe sur l’OM, la ficelle est trop grosse et tout le monde l’a compris », souligne François Tonneau, chef du service politique de La Provence et correspondant du Point à Marseille.

Après s’être rendu au Vélodrome pour la première fois, il a salué sur son blog l’ambiance, « cette incroyable discipline du désordre », et en profite pour tacler les médias : « Je n’aime pas la place du fric dans le foot (…) et je m’amuse de voir les pécores des médias en déduire que je n’aime pas le foot à cause de ça. »

Lire la suite sur www.lepoint.fr…