« Macron c’est mieux que Mbappé, c’est Zlatan » : la drôle de comparaison de Christophe Castaner

Quand il s’agit d’évoquer sa relation avec Emmanuel Macron, et son admiration pour le chef de l’État, Christophe Castaner n’a jamais eu peur d’user des superlatifs.

Macron, c’est encore mieux que Mbappé, c’est Zlatan », s’enflamme l’ancien porte-parole du gouvernement, peut-être inspiré par le contexte de l’entretien, réalisé le 6 juillet, jour du quart de finale de la Coupe du monde entre l’Équipe de France et l’Uruguay.

Venu à l’Élysée pour évoquer un problème dans sa circonscription, Christophe Castaner s’entretient alors avec Macron, qui n’était encore que secrétaire général adjoint de François Hollande.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

À l’occasion de la rentrée politique du mouvement, le délégué général Christophe Castaner a affirmé que La République En Marche allait travailler à définir « l’identité du progressisme », en amont des élections européennes de mai 2018, les premières auxquelles participera le mouvement depuis sa création.

« LREM a une responsabilité immense à l’heure où la France et l’Europe s’interrogent sur leur avenir », a affirmé le délégué général lors d’une conférence de presse le 14 septembre 2018.

Sur la question de l’environnement, Christophe Castaner a balayé les critiques sur la stratégie gouvernementale, qui se sont multipliées depuis le départ surprise du Ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot.

Lire la suite sur www.euractiv.fr…

Le délégué général de La République en marche promet de quitter ses fonctions si l’étude approfondie menée par Terra Nova sur les adhérents du parti macronien mettait en cause sa gouvernance.

Vendredi, après avoir présenté aux médias la «feuille de route» du parti pour les prochains mois, le délégué général de LREM a lancé, bravache : «Si je m’apercevais qu’il y a rejet de ma personne ou de mon mode de gouvernance, je n’attendrais pas le prochain congrès pour quitter mes responsabilités.»

Des cadres référents ou de simples animateurs locaux se disent partagés entre la lassitude d’être considérés comme la quatrième roue du carrosse et le sentiment que la promesse initiale d’horizontalité et d’ouverture sur la société civile du candidat à la présidentielle a fait place à un mode de gouvernance «du sommet à la base» des plus classiques.

Lire la suite sur fr.news.yahoo.com…

C’est peut-être ce qu’il a voulu nous dire en apparaissant, chemise blanche largement ouverte, pantalon de toile orange avec téléphone portable glissé dans la poche arrière et sneakers immaculées, au rendez-vous qu’il nous avait fixé devant la mairie de Forcalquier, qu’il occupa pendant près de trois mandats : « Je suis aussi celui qu’on se plaît à brocarder, vous pouvez l’écrire. »

Donc Christophe Castaner, délégué général du mouvement La République en marche (LRM) et secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement, porte une chaîne en or.

Non, un bijou plutôt voyant, à gros maillons, que les Parisiens, les bobos dans notre genre, les humoristes de la radio et les snobs en général identifient comme le signe « plus-plus-plus » de la marseillitude, de la provencitude et de « Chemise ouverte, chaîne en or qui brille », chantait déjà IAM en 1993.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…