Lyon : « Une période pas simple » pour Anthony Lopes

Foot

Ligue 1

Lyon

Lyon : « Une période pas simple » pour Anthony Lopes

Publié le samedi 12 janvier 2019 à 00:20

Le gardien de l’OL, Anthony Lopes regrettait les occasions manquées devant et le manque d’efficacité derrière, après le résultat nul concédé au Groupama Stadium contre Reims vendredi (1-1).

Anthony Lopes et l’OL vivent une période compliquée (N. Luttiau/L’Equipe)

Anthony Lopes (gardien de Lyon, tenu en échec par Reims vendredi) : « Il ne faut pas gamberger.

Il faut rester positif, car il y a de nombreux matches qui arrivent prochainement.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Pour tenter d’aller chercher les trois points et donc de revenir à deux longueurs du LOSC, tombeur du Stade Malherbe de Caen un peu plus tôt (1-3), Bruno Genesio optait pour son 3-4-3 avec Fekir derrière le duo Traoré-Depay.

Lancé par Aouar, Traoré réalisait un superbe contrôle avant d’envoyer le ballon au fond des filets mais son but était refusé pour une position de hors-jeu très limite (13e).

Les Rémois retrouvaient alors quelques couleurs sur le plan offensif et Abdelhamid pouvait réaliser un long rush (77e) avant que Lopes ne sauve les siens sur une frappe en bout de course d’Ojo (82e).

Lire la suite sur www.footmercato.net…

Bonsoir m’sieurs dames, petite question du jour pour commencer : quelle est la défaite la plus surprenante de l’OL cette saison ?

Sa curieuse élimination en quart de finale de Coupe de la Ligue, il y a trois jours contre Strasbourg (1-2) ou son non-match à Reims (1-0) lors de la 2e journée de Ligue 1 ?

4e meilleure défense du championnat, il a tout du bloc bas solide pouvant poser des problèmes à l’OL de l’ère Bruno Genesio.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Si les enjeux sportifs de la 20e journée sont multiples, la probabilité est forte pour que la tension et le soufre flottent autour du stade Vélodrome, dimanche soir en conclusion, pour l’affiche des équipes les moins emballantes de la fin d’année dernière, Marseille, qui reste sur une élimination piteuse en Coupe de France à Andrézieux et n’en finit plus de perdre, et Monaco, que le mercato hivernal doit sortir de l’impasse.

Les murs de la Commanderie viennent d’être taggés et la tête de Rudi Garcia a été demandée par les supporters, qui promettent un « typhon », sous-entendu une atmosphère délétère et une pluie de fumigènes, pour protester contre la marche d’un club dont la structuration pose toujours question, malgré la récente finale de Ligue Europa.

Avant cet épilogue sulfureux, les débats seront uniquement sportifs lors des neuf matchs proposés, puisque Nîmes-Angers a été reporté à une date ultérieure (voir ci-dessous).

Lire la suite sur www.ledauphine.com…