Lumière(s) sur le cinéma: le Festival de Cannes s’expose au Vannes photos festival

L’occasion de plonger dans les coulisses de la Croisette avec les clichés du photographe italien Emanuele Scorcelletti, lauréat en 2003 du «World Press Photo Award» pour cette photo de Sharon Stone au 55e Festival de Cannes.

Cette année, «Vannes Photo Festival» se déroule jusqu’au 13 mai ; il faut rappeler que cette manifestation est entièrement gratuite, fidèle en cela à la politique culturelle de la cité bretonne.

C’est ainsi qu’au travers du travail de grands noms de la photographie, le visiteur est invité à admirer divers aspects de l’univers du 7e art.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Quelles sont les raisons de l’absence au prochain Festival de Cannes de « The Death and Life of John F. Donovan » de Xavier Dolan ?

Jeudi 12 avril, lors de la conférence de presse du festival de Cannes, un bruit de couloir s’est confirmé : The Death and Life of John F. Donovan, le septième long métrage de Xavier Dolan, ne fait pas partie de la sélection.

Autre explication, un refus par Thierry Frémaux et son équipe… Mais le prodige canadien est un des chouchous du festival, et puis comme le révèle Frémaux himself, « Xavier Dolan est comme un petit frère »: l’hypothèse est donc peu crédible.

Lire la suite sur www.lesinrocks.com…

Il joue dans le film A tous vents de Michel Toesca sur la gestion des migrants dans la vallée de la Roya, film qui a été sélectionné par Thierry Frémaux, directeur général du Festival.

L’agriculteur est très fier de cette sélection, pour son combat, dit-il, même s’il devra en contrepartie se faire violence en mettant un costume nœud papillon : « Il y a une tenue obligatoire, donc il faudra s’y soumettre.

C’est du bling-bling mais on est là pour vendre un film avant tout », explique l’agriculteur qui voit cette sélection « comme un outil pour que notre cause avance.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Je me sens d’autant plus à l’aise de vous dire ça que, à part pour quelques films tournés à ses débuts, je ne suis pas un grand fan… mais c’est Godard.

Non, il n’est pas étonnant qu’on lui rende hommage, parce qu’il est encore là à 87 ans, qu’il tourne toujours et que l’affiche du Festival, magnifique d’ailleurs, est extraite de Pierrot le fou, qui date de 1965.

Il y a eu Mai 68, dont on célèbre d’ailleurs cette année les 50 ans, le Festival interrompu, Godard qui s’était accroché aux rideaux pour empêcher une projection.

Lire la suite sur ici.radio-canada.ca…