L’ONU dénonce la « monstrueuse indifférence » pour les enfants de Syrie

L’échec des multiples appels au cessez-le-feu en Syrie démontre une « monstrueuse indifférence » à l’égard des souffrances de millions d’enfants pris au piège dans ce conflit qui dure depuis sept ans, a déclaré mardi une responsable des droits de l’homme de l’ONU.

Plus de 350.000 personnes ont été tuées depuis le déclenchement de ce conflit en mars 2011, selon les derniers chiffres révélés lundi par l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), basé à Londres.

Panos Moumtzis, haut responsable humanitaire de l’ONU pour la Syrie, a déclaré mardi que près de 1.000 enfants avaient été tués en Syrie l’an dernier, ce qui fait de 2017 « l’année la plus meurtrière pour les enfants dans la guerre en Syrie ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), ces évacuations ont eu lieu depuis les villes de Douma et Rihane (nord), sous contrôle de Jaich al-Islam, un des deux principaux groupes rebelles de la Ghouta.

« Les évacuations de civils, y compris des cas médicaux, ont commencé et elles se poursuivent », a indiqué un responsable à Damas de l’ONU supervisant l’opération.

Selon Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des belligérants dans la guerre en Syrie, cité par l’agence russe Interfax, ces évacuations sont le résultat de « négociations entre le Centre et des leaders de groupes armés illégaux dans la Ghouta orientale ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

La Russie était, une nouvelle fois, sur le banc des accusés à l’ONU.

Lors d’une réunion publique du conseil de sécurité, lundi 12 mars, qui faisait suite à l’adoption unanime d’une trêve en Syrie il y a deux semaines, les diplomates ont pointé la responsabilité de Moscou « qui n’a pas voulu ou pas pu » arrêter l’offensive militaire du régime syrien dans l’enclave de la Ghouta orientale.

La résolution 2401 exigeait un accès sûr et sans entrave pour une durée de trente jours de l’aide humanitaire.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…