L’OM s’apprête à récupérer l’exploitation exclusive du Vélodrome

Foot

Ligue 1

OM

L’OM s’apprête à récupérer l’exploitation exclusive du Vélodrome

Publié le mercredi 11 juillet 2018 à 16:09 | Mis à jour le 11/07/2018 à 16:11

Après une année de négociations, l’Olympique de Marseille est proche de récupérer l’exploitation de son stade.

L’Olympique de Marseille souhaite récupérer l’exploitation du Stade Vélodrome (Félix Golesi/L’Equipe)

Les négociations ont duré près d’un an mais l’Olympique de Marseille et Arema, la société qui exploite actuellement le Vélodrome, sont tout proches d’un accord.

Le club devrait récupérer l’exploitation exclusive de l’enceinte, Arema restant en charge de sa maintenance.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Selon La Provence, le club phocéen s’apprête à devenir l’exploitant exclusif de l’enceinte du boulevard Michelet.

Si vous êtes locataire, ce n’est pas pareil… » Autrement dit, l’OM s’engageait à développer ses investissements dans le cadre de l’enceinte du boulevard Michelet seulement et seulement s’il en récupérait l’exploitation exclusive.

Adjoint aux finances de la municipalité, Roland Blum a de fait rapidement choisi son camp, travaillant dès lors à un accord entre le club et un groupe Arema vexé par les assauts médiatiques répétés du président phocéen.

Lire la suite sur www.sports.fr…

C’était l’une des priorités de Frank McCourt, au point même que Jacques-Henri Eyraud avait menacé de faire construire un nouveau stade s’il n’obtenait pas gain de cause, mais cette fois l’affaire semble faite, l’Olympique de Marseille va devenir l’unique gestionnaire du Vélodrome.

En effet, ce mercredi La Provence affirme que d’ici 24 heures la mairie de Marseille officialisera l’accord intervenu entre l’OM et Arema, l’actuel gestionnaire du stade phocéen, après de très longs mois de négociations, de brouilles et d’embrouilles.

Grâce à cela, l’OM pourra enfin mettre le Vélodrome aux normes souhaitées par Frank McCourt, même si la ville restera toujours propriétaire du stade où évoluent Steve Mandanda et ses coéquipiers.

Lire la suite sur www.foot01.com…

Sans prolonger davantage ce curieux échange, le Bouygues boy s’en va sans prononcer un mot.Si le club a changé de patron depuis cette drôle de rencontre qui remonte à quelques années, l’ambiance autour du club reste toujours tendue, et les échanges inamicaux dès que l’on parle business.

Une situation que son nouveau propriétaire depuis 2016, le magnat américain de l’immobilier Frank McCourt, et le président du club, Jacques-Henri Eyraud, ne peuvent accepter.

Les dirigeants du club ont la réponse : ils veulent avoir l’exploitation commerciale du Vélodrome (il faut désormais dire Orange Vélodrome, à la suite d’un contrat de «naming» avec l’opérateur).

Lire la suite sur www.capital.fr…