Loi Travail : les antis multiplient les blocages pour leur 8ème journée de mobilisation

Défilés à Paris et en province, sites pétroliers bloqués ou à l’arrêt, perturbations attendues dans les ports et les centrales électriques : les opposants au projet de loi Travail multiplient jeudi les actions pour tenter de faire vaciller la détermination du gouvernement.

L’acheminement du pétrole sera encore plus compliqué, ce jeudi, avec des arrêts de travail prévus dans « la plupart des ports », à l’appel de la fédération CGT des ports et docks.

« En réponse à la répression » lors du déblocage des accès au dépôt pétrolier de Fos-sur-Mer, le syndicat a prolongé son mouvement de 24 heures, jusqu’à vendredi.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Manuel Valls a évoqué jeudi de possibles « modifications » ou « améliorations » du projet de loi travail, même s’il est selon lui « hors de question de changer le cadre » du texte, notamment l’article 2 contesté par la CGT et FO.

Il peut toujours y avoir des modifications, des améliorations », a déclaré M. Valls sur RMC/BFM TV, répétant qu’il n’y aurait pas de retrait du projet, au matin d’une nouvelle journée de mobilisation sociale.

Pressé de dire quelles pourraient être ces modifications, le chef du gouvernement n’a pas précisé: « On verra, mais il n’y aura pas de modification de la philosophie du texte ».

Lire la suite sur www.challenges.fr…

Il peut toujours y avoir des modifications, des améliorations », a déclaré M. Valls sur RMC/BFM TV, répétant qu’il n’y aurait pas de retrait du projet, au matin d’une nouvelle journée de mobilisation sociale.

Pressé de dire quelles pourraient être ces modifications, le chef du gouvernement n’a pas précisé: « On verra, mais il n’y aura pas de modification de la philosophie du texte ».

« Je suis respectueux de la CGT dont je connais l’histoire (…) mais ça n’est pas la CGT qui peut bloquer le pays, ce n’est pas la CGT qui peut imposer un texte de loi », a dit M. Valls jeudi matin en écho à ses propos de la veille à l’Assemblée, fustigeant à nouveau « l’irresponsabilité » du syndicat.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Lire la suite sur www.dna.fr…