L'émouvant témoignage de Pierre Ménès après sa double greffe

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Greffé du foie et du rein le 12 décembre dernier, le chroniqueur vedette du «Canal Football Club» s’est confié vendredi sur Europe 1.

Quelques jours après avoir posté sur Twitter un message pour évoquer sa greffe du foie et du rein, il a accepté de prendre la parole sur Europe 1 pour évoquer les épreuves qu’il traverse depuis plusieurs mois.

«On a décelé en avril dernier que mon foie et mon rein étaient très malades et que je devrais subir une greffe de ces deux organes en simultané», raconte le journaliste du «Canal Football Club».

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Sans cette greffe, je serais mort aujourd’hui. »

Aujourd’hui, je tente de remarcher sur mes jambes, c’est extrêmement dur, extrêmement pénible », a-t-il ajouté.

Pierre Ménès est également revenu sur les mois de souffrance précédant sa greffe rein-foie et de la précarité de son état de santé pendant cette période.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Pierre Ménès parle d’une malade, il s’est livré au micro d’Europe 1 à un témoi­gnage rare.

Tout d’abord, il est revenu sur les raisons de son absence des écrans de télé­vi­sion depuis la rentrée de septembre.

Très amai­gri à ce moment, il décrit les terribles semaines précé­dant son devenu un légume, complè­te­ment un légume.

Lire la suite sur www.gala.fr…

Je ne pouvais plus marcher, je ne dormais plus la nuit, c’était horrible », rapporte-t-il.

Si j’avais été greffé un mois plus tôt, je serais arrivé dans un état de délabrement moins avancé », détaille-t-il.

[…] Aujourd’hui je tente de remarcher sur mes jambes, c’est extrêmement dur, extrêmement pénible, mais il faut en passer par là pour que je puisse rentrer chez moi », conclut le chroniqueur.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Le chroniqueur du Canal Football club a subi une greffe et du foie et du rein début décembre, une opération qui l’a sauvé.

Il s’est confié au micro d’Europe 1 ce vendredi : « Je ne pouvais plus marcher ».

« On a décelé que mon foie et mon rein était très malade et que je devais subir une greffe simultanée des deux organes » a-t-il expliqué.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Lire la suite sur www.purepeople.com…

Après un long silence, il y a quelques jours, Pierre Ménès a fait sa réap­pa­ri­tion sur les réseaux sociaux en postant une photo de lui sur son lit d’hô­pi­tal.

« On a décelé en avril dernier que mon foie et mon rein étaient très malades et que je devais subir une greffe des deux organes, en simul­tané », a-t-il confié avec une voix très affai­blie, mais soulagé d’en avoir enfin fini avec le calvaire qu’il vivait quoti­dien­ne­ment avec « un cerveau au ralenti » et même la perte de sa voix.

C’était horrible », a confié Pierre Ménès, qui a fina­le­ment été placé en liste d’at­tente des rece­veurs dès le 20 octobre dernier et a été greffé le 12 décembre.

Lire la suite sur www.voici.fr…

« J’étais devenu un légume, complètement un légume, confie Pierre Menès, la voix à peine audible.

Je ne pouvais plus marcher, je ne dormais plus la nuit, c’était horrible. »

A lire aussi>> PSG: le joli cadeau de Nasser Al-Khelaïfi à Pierre Ménès
Prioritaire sur la liste des receveurs en raison de sa pathologie rein-foie, il a échappé aux dix mois d’attente que subissent certains malades.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn