"Live by Night", "Un sac de billes" : les films à voir (ou pas) cette semaine

Les traits et le jeu retenu de Ben Affleck, dans un rôle prévu pour Leonardo ­Di­Caprio (coproducteur du film), contribuent à dessiner de Joe Coughlin un portrait en porte-à-faux.

Ainsi en est-il de ceux du chef de la police locale (Chris Cooper, parfait) et de sa fille, partie pour Hollywood des rêves plein la tête, prise dans un réseau de prostitution et revenue en évangéliste toute de blanc vêtue, mais qui ne parviendra pas à se sauver elle-même (Elle Fanning, à qui on aurait aimé que le film accorde plus d’importance).

Ainsi également de la brune (Zoe Saldana) dont Joe s’éprend et qu’il épouse, importatrice avec son frère du rhum cubain qui fait la fortune des patrons de Joe, et la sienne propre.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Tirée du polar de Dennis Lehane, une fresque rutilante sur la prohibition, hélas desservie par l’acteur-réalisateur Ben Affleck… bien fade en gangster.

Ben Affleck, qui avait déjà adapté le romancier de Boston, en 2007, avec le plus modeste Gone baby gone, a eu les moyens de ses ambitions pour les quatre cents pages d’Ils vivent la nuit.

Cette vaste fresque sur la prohibition emmène le héros, gangster et fils de flic, de Boston à La Havane, en passant par la Floride, où il doit tour à tour frayer avec la police locale et raciste, la mafia, le Ku Klux Klan et des prêcheurs pentecôtistes…
Les lumières sont crépusculaires, la reconstitution est rutilante, le récit, bien mené, malgré un effet de trop-plein.

Lire la suite sur www.telerama.fr…

Live by night est véritablement un hommage à ce genre qui a donné la série des Parrain de Coppola et Les Affranchis de Scorsese.

« En tout cas, il ne me l’a jamais dit… »Votre personnage, dans une scène qui se passe au cinéma, voit le nom de son frère s’inscrire sur l’écran.

« Je vais d’abord répondre à votre seconde question car c’est la plus facile : je voterai pour mon frère (dans Manchester by the sea ).

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Ben, son grand frère, déjà trois fois oscarisé pour « Argo » en 2013, s’affiche dans un film de gangsters « Live by Night », à la fois devant et derrière la caméra.

Quoique fils du commissaire-adjoint irlandais de Boston, Thomas Coughlin, il s’installe braqueur de banque.

Il a un aplomb d’enfer, ne connaît pas la peur et n’hésite pas à braconner sur les terres de mafias locales qui entendent bien lui faire payer son arrogance.

Lire la suite sur www.lesechos.fr…

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

Dans Live by Night qu’il a réalisé, Ben Affleck s’est réservé un personnage de gangster au grand cœur issu d’un roman de Dennis Lehane dont il avait déjà porté à l’écran Gone Baby Gone.

Il souhaite ouvrir un casino qui lui permettait de passer petit à petit sur le chemin de légalité.

Il est en avance sur son temps et ses chefs ne le comprennent pas.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Lire la suite sur www.estrepublicain.fr…

Ne jamais coucher avec la petite amie de son patron, surtout si celui-ci est le chef de la mafia irlandaise.

Ben Affleck a des excuses.

Si l’on a bien compris, ça n’était pas simple de braquer des banques à Boston dans les années 1920.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…