Ligue des champions

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Avec Cristiano Ronaldo et Neymar sur la pelouse, le spectacle sera au rendez-vous lors du bouillant Real Madrid-PSG, mercredi soir en huitième de finale aller de la Ligue des champions.

Mais après, on va décider s’il est prêt pour jouer au niveau dont l’équipe a besoin », a jugé son entraîneur, Unai Emery, après la rencontre à Toulouse.

Malgré son état de forme (très) incertain, le Français pourrait être aligné d’entrée à la faveur de son expérience du haut niveau, lui qui a joué notamment… au Real.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Or, c’est souvent à l’extérieur que le club français a affiché quelques limites, notamment à Munich chez le Bayern, à Lyon ou contre l’OM.

Nous devons savoir gérer ça, pour reproduire ce que nous faisons au Parc des Princes», a reconnu «Marqui».

C’est aussi à l’extérieur, il y a presque un an, que le PSG a vécu l’incroyable naufrage du Camp Nou (1-6).

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Mais le tirage a accouché de cette redoutable affiche qui place deux ambitions dévorantes face à face et décapitera forcément un favori lors du match retour le 6 mars.D’un côté, il y a le Real de Cristiano Ronaldo, double champion d’Europe en titre mais contraint à l’exploit en C1 après ses récentes déconvenues en Liga et en Coupe du Roi, qui ont alimenté l’idée d’un déclin.De l’autre, le PSG de Neymar, requinqué par l’arrivée de la star brésilienne mais désireux de franchir enfin un cap, un an après l’humiliation subie l’an dernier au même stade à Barcelone (4-0, 1-6)…«Demain (mercredi) avant le match, il y aura certainement un peu plus de pression », a souri Zidane en conférence de presse.

Mais le passif du PSG est inquiétant dans les matches couperets, face au Barça l’an dernier ou sur le terrain du Bayern Munich en décembre (défaite 3-1).

L’avant-centre Edinson Cavani a d’ailleurs reconnu que l’obsession de décrocher enfin une première C1 créait une certaine « anxiété » à Paris, même si Adrien Rabiot met en avant des progrès dans ce domaine.Savoir faire fi des appréhensions, tel est le talent des grands joueurs.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn