Ligue des champions: Monaco-Juventus, c'est (presque) un match de Serie A en fait?

Ça aurait été d’autant plus facile que Monaco avait alors vraiment tout d’une équipe italienne ; une défense de bestiaux, quelques noms qui sortent du lot pour faire la maille et des victoires 1-0 au bout de l’ennui.

Un habitant sur cinq de Monaco est Italien, et ils sont près de 4.000 à passer chaque jour la frontière pour venir travailler en Principauté.

>> A lire aussi : Ligue des champions: «Il faut que Monaco gagne!»

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

Lors de la phase de poule, Lyon s’était fait éliminer, mais avait réussi les deux meilleurs matches de sa campagne de C1 face à la Vieille Dame.Le 18 ctobre au Parc OL, les Bianconeri s’en étaient sorti par un trou de souris (1-0) grâce à un but exceptionnel en fin de match du remplaçant Cuadrado, devenu titulaire indiscutable depuis.

Lacazette avait coûté cherLe 2 novembre, lors du match retour, Lyon avait été le seul club cette saison en Ligue des champions à marquer un but au Juventus Stadium, par Tolisso suite à un coup-franc (1-1).

Lors de ce match, la Juve avait eu la maîtrise, mais Lyon lui avait imposé un combat qui fut proche d’être payant.

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

Monaco et ses 146 buts marqués en 57 matches affronte la Juventus Turin, meilleure défense d’Europe, pour un véritable duel de philosophies du football en demi-finale de Ligue des champions, mercredi (20h45).

Mais lui qui est l’un des sept rescapés monégasques de cette confrontation (comme Subasic, Raggi, Dirar, Fabinho, Moutinho et Germain) est peu enclin à remuer les mauvais souvenirs.D’ailleurs, au moment de jouer cette revanche, Monaco n’a aujourd’hui plus du tout la même posture du Petit Poucet inexpérimenté d’alors, déjà heureux d’être qualifié pour les quarts de finale.

Après bien des galères à la suite de prêts ratés à Manchester United et Chelsea, il a enfin l’occasion de pouvoir se hisser en finale de la plus grande compétition continentale, « un rêve », pour lui.Pour cela, il devra surpasser l’avant-centre argentin de la Juve, Gonzalo Higuain, avec qui il a évolué sous le maillot de River Plate entre 2005 et 2007.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

« Jean Tigana devrait montrer à ses joueurs comment tomber dans la surface », s’emporte Guy Roux à la télévision lors du fameux match de 1998, se souvient France Football.Aujourd’hui, à la moyenne d’âge affolante des Monégasques – 25 ans à peine –, la Juventus répond en alignant un onze qui affiche cinq années de plus au compteur.

La répartition des clubs français et des clubs italiens sur les onze dernières saisons montre une répartition plus homogène de l’autre côté des Alpes : en clair, ce sont souvent les mêmes équipes qui se qualifient pour les coupes d’Europe.Parce qu’ils ne développent pas la même philosophie de jeuAdepte du « no sport » en ce qui le concernait, Winston Churchill avait quand même tout compris au foot italien : « Les Italiens vont à la guerre comme si c’était un match de football, et à un match de football comme si c’était la guerre », a un jour lâché le mythique Premier ministre britannique.

En Italie, « le football n’est pas un jeu, c’est un travail », renchérit l’attaquant Gianluca Vialli dans son autobiographie The Italian Job.Arigo Sacchi, l’entraîneur du Milan AC du temps où c’était quelque chose, développe cette approche culturelle dans le livre Comment regarder un match de foot : « Pour l’Espagne, le football est un spectacle sportif.

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

C’est de loin le sommet le plus haut que les Monégasques aient eu à gravir de toute la saison qui se présentera à eux avec la double confrontation contre la Juventus Turin, à commencer par mercredi à Louis-II pour le match aller (20h45).

La bienveillance des dieux du football
Une performance d’une dimension encore inconnue pour cette ASM jusque-là.

Pour poursuivre une épopée aussi inattendue que celle de 2004, il faudra effacer cette ardoise avec un groupe qui tire sur la jante depuis des semaines, la faute au calendrier le plus fourni de tous les clubs du Vieux Continent.

Lire la suite sur sports.orange.fr…

Sur les 22 joueurs alignés au coup d’envoi, le 14 avril 2015 à Turin, seuls trois joueurs côté Juve (Buffon, Chiellini et Bonucci) et quatre côté Monaco (Subasic, Fabinho, Dirar et Moutinho) sont encore des titulaires en puissance.

Pirlo aux États-Unis, Pogba à Manchester United, Vidal au Bayern Munich, Morata au Real Madrid, Tevez en Chine… Des acteurs de l’animation offensive de l’épopée européenne de la Juventus Turin en 2015 (qui s’était achevée en finale), seul reste au club Claudio Marchisio, dont le statut de titulaire a été mis à mal cette année.

Allegri a remisé au placard son 3-5-2, qui avait également fait le succès de l’équipe d’Italie lors du dernier Euro, pour un 4-2-3-1 bien plus joueur, avec un milieu de terrain incroyablement doué techniquement, avec l’Allemand Sami Khedira et le Bosnien Miralem Pjanic (passé par Metz et Lyon en France) en défensifs et deux « ailiers », le Croate Mario Mandzukic et le Colombien Juan Cuadrado.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Comme les quarts de finale aller et retour contre le Borussia Dortmund, c’est beIN Sports qui aura l’honneur et le privilège de retransmettre en exclusivité cette demi-finale mercredi soir entre l’AS Monaco et la Juventus Turin à Louis II.

Tous les clubs du championnat de France qui ont un jour croisé la Juventus Turin sur leur route ont inévitablement pris la porte.

Symbolisé par Paulo Dybala, adoubé dernièrement par un ancien grand numéro 10 du club, Alessandro Del Piero : «Dybala fait des choses extraordinaires sur le terrain.

Lire la suite sur sport24.lefigaro.fr…

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ?

Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction

Lire la suite sur www.sofoot.com…

Les deux clubs se retrouvent mercredi en demi-finales de la Ligue des champions, deux ans après un quart de finale au goût amer pour l’ASM.

La Ligue des champions est une élite très resserrée où ne se côtoient que les (très) puissants.

Lire la suite sur news.google.fr…