Libération pour Moubarak, fin symbolique du Printemps arabe en Egypte

Le Caire (AFP) – La libération décidée lundi par la justice de l’ex-président Hosni Moubarak, qui a régné d’une main de fer pendant 30 ans, vient clore symboliquement le chapitre du Printemps arabe en Égypte.

La fin des affaires judiciaires et la future remise en liberté de M. Moubarak, 88 ans, mettent un point final aux déboires de l’ex-président, qui avait été contraint de quitter le pouvoir le 11 février 2011, à l’issue d’une révolte de 18 jours réprimée dans le sang.

– Interdit de voyage –
Depuis son arrestation en avril 2011, M. Moubarak a passé le plus clair de son temps dans un hôpital militaire du Caire, en résidence surveillée.

Lire la suite sur tempsreel.nouvelobs.com…

Le parquet a accepté lundi la remise en liberté de l’ex-président Hosni Moubarak, acquitté début mars par la cour de Cassation pour la mort de 239 manifestants en 2011.

Hosni Moubarak, 88 ans, a passé le plus clair de son temps dans un hôpital militaire en résidence surveillée depuis son arrestation en 2011.

L’ex-raïs, qui a régné trente ans d’une main de fer sur l’Egypte, a été jugé dans plusieurs affaires depuis son retrait du pouvoir en février 2011.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

La libération décidée lundi par la justice de l’ex-président Hosni Moubarak, qui a régné d’une main de fer pendant 30 ans, vient clore symboliquement le chapitre du Printemps arabe en Égypte.La fin des affaires judiciaires et la future remise en liberté de M. Moubarak, 88 ans, mettent un point final aux déboires de l’ex-président, qui avait été contraint de quitter le pouvoir le 11 février 2011, à l’issue d’une révolte de 18 jours réprimée dans le sang.

«L’idée du Printemps arabe a cessé d’exister en Egypte», a affirmé lundi à l’AFP Mai Mogib, professeur de Sciences politiques à l’Université du Caire.Selon elle, «discuter de Moubarak et des symboles de son temps est (désormais) acceptable dans les médias et dans la rue».

– Interdit de voyage -Depuis son arrestation en avril 2011, M. Moubarak a passé le plus clair de son temps dans un hôpital militaire du Caire, en résidence surveillée.L’avocat Me Farid el-Deeb a affirmé lundi à l’AFP que le parquet avait accepté sa remise en liberté et M. Moubarak «pourra rentrer chez lui lorsque les docteurs diront qu’il peut sortir».

Lire la suite sur www.liberation.fr…

La justice égyptienne a donné son feu vert pour la remise en liberté de Hosni Moubarak.

Hosni Moubarak, aujourd’hui âgé de 89 ans, a profité de sa santé fragile pour éviter de connaître la prison.

A son premier procès, Moubarak a été condamné à la perpétuité pour la mort de centaines de manifestants.

Lire la suite sur geopolis.francetvinfo.fr…

La justice a décidé ce lundi de remettre en liberté Hosni Moubarak, qui a régné d’une main de fer pendant 30 ans.

Son avocat a précisé que l’ex-président, actuellement retenu dans un hôpital militaire du Caire, pourra rentrer chez lui lorsque les docteurs diront qu’il peut sortir.

Il a passé le plus clair de son temps dans un hôpital militaire en résidence surveillée au Caire depuis son arrestation en 2011.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…

L’ancien président égyptien Hosni Moubarak, qui a été 30 ans à la tête de son pays avant d’être renversé par un soulèvement en 2011, va sortir de l’hôpital militaire où il était détenu, a-t-on appris aujourd’hui de source judiciaire et auprès de ses avocats.
»

Lire aussi – L’ex-président égyptien Moubarak acquitté pour la mort de manifestants en 2011
L’ancien chef de l’Etat, qui est âgé de 88 ans, va rentrer à son domicile à Héliopolis dans la banlieue du Caire, a précisé son avocat Farid El Dib.

Prié de dire si Hosni Moubarak rentrerait lundi, il a répondu : « Non, mais demain ou après-demain ».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

L’ex-pr�sident �gyptien avait �t� acquitt� d�but mars par la cour de Cassation pour la mort de manifestants en 2011 durant la r�volte qui a provoqu� sa chute.

L’avocat de l’ex-ra�s a pr�cis� que Hosni Moubarak, actuellement retenu dans un h�pital militaire du Caire, �pourra rentrer chez lui lorsque les docteurs diront qu’il peut sortir�.

Dans le dossier sur la mort de manifestants, Hosni Moubarak a �t� accus� d’avoir incit� au meurtre des participants aux manifestations pendant la r�volte de 18 jours, au cours de laquelle quelque 850 personnes ont �t� tu�es lors d’affrontements avec la police.

Lire la suite sur www.20min.ch…

Lire la suite sur fr.news.yahoo.com…