« Libération » lève le voile sur « La Ligue du LOL », accusée de cyberharcèlement

C’est « un groupe privé Facebook créé par le journaliste Vincent Glad à la fin des années 2000.

Parmi les membres du groupe épinglés dans cette histoire: Vincent Glad et Alexandre Hervaud, eux-mêmes journalistes à Libération.

Ils s’expliquent: sur ce groupe, « on faisait des blagues, un travail de veille, c’est d’un commun absolu, il n’y a jamais eu (…) d’obsession antiféministe.

Lire la suite sur www.rtbf.be…

Vincent Glad, créateur d’un groupe Facebook privé, appelé « La Ligue du LOL » mis en cause pour avoir pris pour cible de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux, a présenté ses excuses sur Twitter, dimanche 10 février.Ce groupe Facebook rassemble notamment des journalistes accusés d’avoir moqué et insulté de nombreuses personnes sur les réseaux sociaux entre la fin des années 2000 et le début des années 2010.

pic.twitter.com/UajOC0bi0h— Vincent Glad (@vincentglad) 10 février 2019″Ce qui s’est passé n’est pas tolérable »Le journaliste décrit ce groupe comme « un grand bac à sable », « une grande cour de récré », dont l’objectif « n’était pas de harceler les femmes », mais « seulement de s’amuser ».

Puis à la lumière des témoignages publiés, Vincent Glad fait son mea culpa : « Je ne peux que constater que je me suis profondément trompé. »

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

Les agissements de ce groupe sont aujourd’hui au cœur d’une polémique qui a même fait réagir la secrétaire d’Etat à l’égalité femmes-hommes :

C’est un groupe d’une trentaine d’utilisateurs de Twitter de la première heure, présents et populaires sur le réseau social dès 2009.

Si les membres du groupe se défendent d’avoir voulu « faire du mal », comme le rédacteur en chef du Tag parfait, Stephen Des Aulnois, ou considèrent qu’il y a « une grosse part de fantasme », comme le journaliste Vincent Glad, à l’origine du groupe.

Avant de conclure : « Aujourd’hui, quand je propose des piges sur le féminisme aux Inrocks, à Slate, à Libération, où ces personnes occupent désormais des postes à responsabilité, c’est un peu surréaliste. »

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Mardi, sans mentionner spécifiquement « La Ligue du LOL », il évoque le cas d’un « journaliste modèle qui joue les exemples après s’être bien amusé au sein de meutes de harceleurs de féministes ».

Elle s’adresse ensuite à « tous les membres de ‘La Ligue du LOL’ de l’époque, qui s’en prenaient aux féministes, aux neuroatypiques, etc. » « Vous avez peut-être oublié, mais les personnes à qui vous avez fait du mal ont une meilleure mémoire », écrit-elle.

Dans un long article publié sur Medium, Benjamin LeReilly évoque spécifiquement la question de « l’homophobie » et affirme avoir été, « pendant plusieurs années », « harcelé par ‘La Ligue du LOL' ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…