L’Europe grelotte sous le froid sibérien, près de cinquante morts

Surnommée « La Bête de l’Est » par les médias britanniques, « L’Ours de Sibérie » aux Pays-Bas, le « Canon à neige » en Suède ou le « Moscou-Paris » en France, cette vague de froid a fait au moins 47 morts depuis vendredi, selon un comptage des bureaux de l’AFP : dix-huit en Pologne, six en République tchèque, cinq en Lituanie, quatre en France ainsi qu’en Slovaquie, deux en Italie, tout comme en Roumanie, en Serbie et en Slovénie; un aux Pays-Bas et au moins un autre en Espagne, au Pays basque.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le mercure est tombé jusqu’à -21°C dans les régions montagneuses de Croatie et de Bosnie, -20°C à Lübeck dans le nord de l’Allemagne, -19°C dans le sud de la Pologne, -18°C près de Liège en Belgique et -10°C dans les environs de Londres.

L’Europe sous l’emprise d’un froid sibérien © Sabrina BLANCHARD AFP
En Suisse, un pic de -36°C a été enregistré à Glattalp, à 1.850 mètres d’altitude, un endroit inhabité coutumier de ce type d’extrêmes.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

La vague de froid sibérien qui frappe l’Europe se poursuit, mercredi 28 février, et a fait au moins 46 morts, selon un décompte de l’Agence France-Presse : dix-huit en Pologne, six en République tchèque, cinq en Lituanie, quatre en France et en Slovaquie, deux en Italie ainsi qu’en Roumanie, en Serbie et en Slovénie ; un aux Pays-Bas.

Surnommée « La Bête de l’Est » par les médias britanniques, « L’Ours de Sibérie » aux Pays-Bas, le « Canon à neige » en Suède ou le « Moscou-Paris » en France, cette vague de froid marque les esprits en raison de son caractère tardif.

Lire aussi :
 

Météo : 58 départements en vigilance orange neige-verglas

Dans la nuit de mardi à mercredi, le mercure est tombé jusqu’à – 21 °C dans les régions montagneuses de Croatie et de Bosnie ; – 20 °C à Lübeck, dans le nord de l’Allemagne ; – 19 °C dans le sud de la Pologne ; – 18 °C près de Liège, en Belgique, et – 10 °C dans les environs de Londres.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Lire la suite sur www.courrier-picard.fr…