Les vœux de Hollande marqués par les attaques terroristes de 2015

Sur l’inscription dans la Constitution de la déchéance de nationalité pour les binationaux nés français et reconnus coupables de terrorisme, le chef de l’Etat a jugé le débat « légitime » et appelé le Parlement à « prendre ses responsabilités » pour voter la révision constitutionnelle. « J’ai annoncé une révision de la Constitution pour donner un fondement incontestable au recours à l’état d’urgence lorsqu’un péril imminent nous fait face et pour déchoir de la nationalité française les individus condamnés définitivement pour crime terroriste.

Le président de la République a d’abord affirmé qu’il devait « la vérité » aux Français et que « la France n’en avait pas terminé avec le terrorisme » car la « menace est toujours là » et « reste même à son plus haut niveau ». « Ce soir, en votre nom, j’exprime notre compassion et notre affection » aux victimes des attentats. « Ces tragédies demeureront gravées dans chacune de nos mémoires.

Un « état d’urgence économique et social » existe aussi parallèlement à l’« état d’urgence sécuritaire », a-t-il assuré. « Un plan massif de formation des demandeurs d’emploi sera lancé : 500 000 personnes de plus seront accompagnées vers les métiers de demain », a-t-il ajouté. « Chacun sait que c’est dans les PME que les emplois se créent.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Puis, François Hollande est revenu sur l’un de ses échecs de l’année 2015: la lutte contre le chômage, toujours en hausse. «La lutte contre le chômage reste ma première priorité», a-t-il toutefois assuré alors que l’inversion de la courbe du chômage apparaît de plus en plus illusoire.

Enfin, le président de la République est revenu sur le succès de la COP21. «La France a, désormais, la responsabilité de mettre en œuvre ce qui a été décidé pour la planète (… ) C’est pourquoi, nous lancerons un programme de grands travaux pour la rénovation de nos bâtiments», a déclaré François Hollande.

Le chef de l’Etat a quand même fait plusieurs annonces dont un texte visant à simplifier le Code du travail. «Un plan massif de formation des demandeurs d’emploi sera lancé: 500 000 personnes de plus seront accompagnées vers les métiers de demain», a-t-il déclaré.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

A l’aube de 2016, dernière année pleine de son quinquennat, François Hollande a présenté ses voeux du Nouvel an aux Français avec pour fil rouge le combat contre le terrorisme et la lutte contre le chômage .

A l’aube de 2016, dernière année pleine de son quinquennat, François Hollande a présenté ses voeux du Nouvel an aux Français avec pour fil rouge le combat contre le terrorisme et la lutte contre le chômage .

Le climat, va demeurer «une grande cause nationale», ajoute le président de la République. 20h07. «Le service civique va être généralisé», explique également François Hollande. 20h06. «La lutte contre le chômage reste la priorité». «500 000 personnes de plus vont être accompagnées vers les métiers de demain.

Lire la suite sur www.leparisien.fr…

« Nous lancerons un programme de grands travaux pour la rénovation de nos bâtiments, pour le développement des énergies renouvelables et pour la croissance verte », a par ailleurs annoncé le chef de l’Etat dans ses voeux aux Français pour l’année 2016.  Autre priorité: l’apprentissage car « l’effort en faveur de la génération qui vient, c’est un devoir sacré ».  « Je fixe l’objectif qu’aucun apprenti ne soit sans employeur et qu’aucun employeur ne demeure sans apprenti », a-t-il détaillé, demandant aussi au gouvernement d’engager « par étapes », la « généralisation » du service civique.  Le chef de l’Etat devrait détailler ces nouvelles mesures à la mi-janvier lors de ses voeux aux acteurs économiques. « L’amour de la patrie ».

François Hollande a bien sûr évoqué le sujet brûlant du moment, la déchéance de nationalité pour les binationaux terroristes, réaffirmant sa volonté de la voir inscrite dans la Constitution.  « J’ai annoncé une révision de la Constitution pour donner un fondement incontestable au recours à l’état d’urgence lorsqu’un péril imminent nous fait face et pour déchoir de la nationalité française les individus condamnés définitivement pour crime terroriste.

Françaises, Français, je suis fier de vous », a lancé le chef de l’Etat.  Louant l’action des forces armées françaises contre le groupe Etat islamique, François Hollande l’a assuré: « les coups portent, les jihadistes reculent ».

Lire la suite sur www.europe1.fr…

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Mais « je vous dois la vérité, nous n’en avons pas terminé avec le terrorisme », a-t-il prévenu, tout en reconnaissant que le débat sur l’extension de la déchéance de la nationalité aux binationaux condamnés pour terrorisme était légitime.

Le président de la République a également annoncé de nouvelles aides à l’embauche dans les PME dès le début 2016 pour favoriser l’emploi.

« Nous venons de vivre une année terrible », a commencé par dire le président, « Françaises, Français, je suis fier de vous », a-t-il continué, se félicitant que « malgré le drame » des attaques terroristes, la France n’ait « pas cédé ».

Lire la suite sur www.lexpress.fr…

Après avoir exprimé « compassion » et « affection » à l’endroit des familles touchées, rappelé que ces événements, depuis l’attentat contre Charlie Hebdo jusqu’aux massacres parisiens de novembre, resteraient « gravés dans nos mémoires », s’être félicité de cette France  qui « s’est tenue debout » et « n’a pas cédé, malgré les larmes », le Chef de l’Etat a poursuivi dans le registre de la dramatisation.

Depuis les attentats du  13 novembre, François Hollande s’est résolument installé dans une unique posture, celle de chef de guerre, de combattant anti-terrorisme – ce qui lui a valu quelques récompenses immédiates dans les sondages,  et l’inimitié d’une partie de la gauche, révulsée par la réforme constitutionnelle qu’il souhaite entreprendre en incluant la déchéance de la nationalité pour les binationaux.

Décrétant ce soir un « Etat d’urgence économique et social », le Chef de l’Etat a réaffirmé la nécessité de « simplifier le code du travail », sujet rebattu depuis de nombreux mois, et annoncé sans davantage de détails « un plan massif de formation des demandeurs d’emploi  » : « 500 000 personnes de plus seront accompagnées vers les métiers de demain ».

Lire la suite sur www.challenges.fr…