Les sondes Pitot, un élément clef pour l’équilibre en vol des avions

Nées au XVIIIe siècle des recherches du physicien français Henri Pitot, ces sondes, qui sont au nombre de trois sur chaque appareil, permettent de mesurer la pression subie par l’avion pour en déduire sa vitesse.

Si ces sondes sont encrassées par du givre ou des débris, une mesure incorrecte de vitesse peut être fournie aux pilotes.

Selon le comité intergouvernemental d’aviation (MAK), organisme chargé d’enquêter sur les accidents aériens en Russie, le crash de l’Antonov « peut s’expliquer par des données incorrectes sur la vitesse du vol » reçues par les pilotes, « apparemment liées au givrage de sondes Pitot dont le système de chauffage était éteint ».

Lire la suite sur www.boursorama.com…