Les salaires des hauts fonctionnaires bientôt « remis à plat » ?

Le retrait de Chantal Jouanno, poussée à abandonner l’organisation du « grand débat » sur fond de polémique sur son salaire (14 666 euros brut mensuels) a braqué les projecteurs sur les rémunérations parfois mirifiques des hauts fonctionnaires, et dont le plafonnement est réclamé jusqu’au sein du gouvernement.

La rédaction vous conseille Haute fonction publique : « Des privilèges 
hors du temps » Valse des conseillers : à l’Elysée, c’est le grand chambardement Les salaires des patrons des autorités publiques
Les rémunérations des patrons des autorités publiques, comme par exemple la CNDP de Chantal Jouanno, sont accessibles à tous en consultant une annexe à la loi de finances 2019.

François Villeroy de Galhau, l’actuel gouverneur de la Banque de France, est probablement le haut fonctionnaire le mieux payé de France Crédit photo : BERTRAND GUAY AFP –  Gouverneur de la banque de France : 350 845 euros bruts annuels
– Président de l’Autorité des marchés financiers (AMF) :  238 973 euros bruts annuels
– Président de la Haute autorité de santé (HAS) : 210 197 euros bruts annuels
– Président de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) : 223 419 euros bruts annuels
– Président de l’ l’ARDP (Autorité de régulation de la distribution de la presse) : 18 000 euros bruts annuels
Avec ses 176 518 euros bruts annuels, le salaire de Chantal Jouanno en tant que dirigeante de la CNDP se situe plutôt dans la moyenne pour ce genre de poste.

Lire la suite sur www.sudouest.fr…