Les migrants au coeur d’une crise diplomatique entre Paris et Rome

LIRE AUSSI – Migrants: sous la pression de la majorité, Macron se défausse sur Rome

La nouvelle coalition au pouvoir a convoqué l’ambassadeur de France à Rome, un geste extrêmement rare entre pays alliés de l’Union européenne.

La visite du ministre de l’Économie, qui devait rencontrer Bruno Le Maire à Paris mercredi, a été annulée.

Celle que doit rendre le président du conseil Giuseppe Conte à Emmanuel Macron, vendredi, a été conditionnée par Rome à des «excuses officielles» de Paris.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Les chiffres cités par M. Salvani correspondent, dans l’ensemble, à la réalité : d’après les derniers chiffres de la Commission européenne, datant de mai 2018, la France aurait accueilli seulement 635 migrants arrivés en Italie… alors qu’elle s’était engagée à en recevoir 7 115, soit moins de 9 % de son quota.

« La relocalisation à partir de l’Italie n’a pas très bien fonctionné parce qu’une fois arrivés là, les migrants peuvent repartir seuls vers l’Europe du Nord », rappelle le directeur de l’Office français de protection des réfugiés et apatrides (Ofpra), Pascal Brice, qui observe ainsi pourquoi ces derniers n’ont pas souhaité entrer dans le dispositif.

A ce point s’ajoute le fait que les Italiens ont attendu 2016 pour autoriser la France à venir dans les centres d’accueil (les « hot spots ») sur son territoire.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Entre Macron et Giuseppe Conte, le ton monte après la polémique sur l’Aquarius

Les propos d’Emmanuel Macron contre la gestion par l’Italie de l’affaire des migrants de l’Aquarius a tellement déplu à Rome que le chef du gouvernement d’alliance entre les populistes et l’extrême droite pourrait snober une visite à Paris vendredi.

Lire aussi – Aquarius : comment les migrants vont rejoindre l’Espagne

Le ministre de l’Intérieur souhaite des excuses de la France après les déclarations du président français Emmanuel Macron dénonçant mardi « la part de cynisme et d’irresponsabilité du gouvernement italien » après son refus d’accueillir l’Aquarius.

Histoire de montrer que ces choses-là sont prises sérieusement à Rome, le ministre italien de l’Economie, Giovanni Tria, a annulé sa rencontre prévue avec son homologue Bruno Le Maire à Paris ce mercredi à 17h30.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

2 h22 : Des sources de la présidence du Conseil des ministres italien, citées par les médias, affirment que M. Conte est « orienté » vers un report de sa visite, pas une annulation, car « les conditions pour une rencontre n’existent pas pour le moment ».

13h13 : La France est « attachée au dialogue et à la coopération » avec l’Italie sur la gestion de la crise migratoire qui frappe l’Europe, indique un porte-parole du ministère des Affaires étrangères français.

11h38 : Le ministre italien de l’Intérieur Matteo Salvini a appelé Emmanuel Macron à faire preuve de « générosité » dans l’accueil des migrants, jugeant que la France n’avait pas respecté ses engagements en la matière.

Lire la suite sur www.ledauphine.com…