Les manœuvres américano-coréennes et l’entourage de Trump au cœur des menaces de Pyongyang

Pour accroître la pression, le régime communiste a aussi annulé une rencontre de haut niveau avec la Corée du Sud pour protester contre l’exercice militaire annuel « Max Thunder » qui implique des bombardiers stratégiques B-52, en cours entre Séoul et Washington, et qu’il qualifie de « provocation ».

Lire aussi :
 

La Corée du Nord menace d’annuler le sommet entre Kim Jong-un et Donald Trump

Manœuvres régulières
Les manœuvres conjointes entre Etats-Unis et Corée du Sud ne sont pourtant pas une nouveauté pour la péninsule coréenne.

Lire aussi :
 

En quoi consistent les exercices militaires conjoints entre les Etats-Unis et la Corée du Sud

Les exercices « Max Thunder », prétexte à la colère de Pyongyang
Les exercices aériens « Max Thunder » qui ont débuté le 11 mai pour une durée de deux semaines étaient prévus avant qu’émerge le projet de sommet entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

La Corée du Nord doit « démontrer sa sincérité à négocier sur sa dénucléarisation, a estimé mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, après les menaces de Pyongyang d’annuler le sommet avec le président américain Donald Trump.

La France attend par conséquent de la Corée du Nord la mise en oeuvre de l’ensemble de ses obligations internationales ainsi que des engagements précis pour démontrer sa sincérité à négocier un abandon progressif de ses programmes nucléaire et balistique », a-t-il ajouté.

La France entend demeurer dans l’accord sur le nucléaire iranien.

Lire la suite sur www.europe1.fr…

La Corée du Nord doit « démontrer sa sincérité à négocier sur sa dénucléarisation, a estimé mercredi le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, après les menaces de Pyongyang d’annuler le sommet avec le président américain Donald Trump.

« Des hauts et des bas peuvent intervenir comme le montre l’actualité récente dans la péninsule mais nous ne devons pas perdre de vue l’objectif », a déclaré M. Le Drian à l’occasion d’une rencontrer avec son homologue chinois Wang Yi.

C’est « la dénucléarisation complète et vérifiable de la péninsule.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

La Corée du Nord a menacé ce mercredi d’annuler le sommet prévu le mois prochain entre Kim Jong-Un et Donald Trump si Washington essayait de la contraindre à renoncer unilatéralement à son arsenal nucléaire.

Si l’administration du président américain «nous met au pied du mur et exige unilatéralement que nous renoncions à l’arme nucléaire, nous n’aurions plus d’intérêt pour des discussions et nous devrions reconsidérer la question de savoir s’il faut accepter le sommet à venir entre la Corée du Nord et les Etats-Unis», a déclaré le ministre adjoint des Affaires étrangères Kim Kye Gwan cité par l’agence officielle KCNA.

Washington demande «la dénucléarisation complète, vérifiable et irréversible» de la Corée du Nord.

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

«Je doute de la sincérité des Etats-Unis à vouloir améliorer les relations avec la Corée du Nord par le dialogue et la négociation», a-t-il ajouté, exprimant au passage «son sentiment de dégoût» envers le conseiller de Donald Trump.

L’important, c’est que l’accord était mauvais dès le départ, qu’il l’est toujours, et qu’il faut le déchirer», écrivait-il sur Twitter, reprenant la rhétorique de Trump pendant sa campagne – à moins que ce ne soit l’inverse…

Moustache de morse

«Pour stopper la bombe iranienne, bombardons l’Iran», lançait-il carrément dans une tribune publiée par le New York Times en 2015.

Il s’en félicitait d’ailleurs dans une tribune publiée au lendemain de la décision de Trump sur le JCPOA : «Le Président voit les bénéfices énormes récoltés par les Etats-Unis de cette relation soutenue avec Israël.

Lire la suite sur www.liberation.fr…