Les Gilets jaunes férus de théories du complot ? Pas si simple…

Cette chercheuse, qui est aussi membre du laboratoire d’études et de recherches appliquées en sciences (Lerass), a recueilli dans le cadre de son étude sur les Gilets jaunes et leur usage des réseaux sociaux, plus de quatre millions de tweets au total et 60.000 posts Facebook, sur des pages locales et nationales du mouvement.

Concernant le rapport aux fausses informations et aux théories du complot des Gilets jaunes, Brigitte Sebbah argumente : « On a retrouvé des traces de modération lors de chaque présence d’amalgame ou de thèse complotiste.

Il y a vraiment une volonté d’évacuer toute ligne partisane et toute fausse information des propos qui sont écrits sur ces pages.

Lire la suite sur www.lci.fr…

Les réseaux sociaux comme outil d’information
Interrogées sur les théories les plus connues, 62% des personnes se définissant comme gilets jaunes souscrivent notamment à l’idée selon laquelle « le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins », contre 43% des Français en moyenne.

46% adhèrent à la théorie du « grand remplacement » (« l’immigration est organisée délibérément par nos élites pour aboutir au remplacement de la population européenne »), contre 25% des Français.

De la même manière, 44% se disent d’accord avec l’idée selon laquelle il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale (contre 22% des Français).

Lire la suite sur www.sudouest.fr…

(Reuters)

Les Gilets jaunes sont plus sensibles que la moyenne des Français aux théories complotistes, selon un sondage Ifop.

(Reuters)

Les Français qui se définissent comme Gilets jaunes sont plus sensibles que la moyenne aux théories du complot, selon un nouveau volet d’une étude de l’Ifop pour la Fondation Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch, publiée lundi.

Interrogées sur les théories les plus connues, 62% des personnes se définissant comme Gilets jaunes souscrivent notamment à l’idée selon laquelle « le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins », contre 43% des Français en moyenne.

Lire la suite sur www.lejdd.fr…

Les Français qui se définissent comme « gilets jaunes » sont plus sensibles que la moyenne aux théories du complot, selon un nouveau volet d’une étude de l’Ifop pour la Fondation Jean Jaurès et l’observatoire Conspiracy Watch, publiée aujourd’hui.

»

LIRE AUSSI – «Bizarre», «coup monté» : des «gilets jaunes» voient dans la fusillade de Strasbourg un complot

23% des « gilets jaunes » sont notamment d’accord quand on leur demande si l’attentat du marché de Noël à Strasbourg est « une manipulation du gouvernement pour détourner l’attention des Français et créer de l’inquiétude dans la population en plein mouvement des gilets jaunes », contre 10% des Français en moyenne.

Interrogées sur les théories les plus connues, 62% des personnes se définissant comme « gilets jaunes » souscrivent notamment à l’idée selon laquelle « le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins », contre 43% des Français en moyenne.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Les théories : 

62% des personnes se définissant comme « gilets jaunes » (+19 points que l’ensemble des Français) souscrivent à l’idée selon laquelle le ministère de la Santé est de mèche avec l’industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins.

46% des personnes se définissant comme « gilets jaunes » (contre 25% dans l’ensemble de la population) adhèrent à la théorie du grand remplacement.

44% des personnes se définissant comme « gilets jaunes » (contre 22% des Français) se disent d’accord avec l’idée selon laquelle il existe un complot sioniste à l’échelle mondiale.

Lire la suite sur www.nouvelobs.com…