Les aides-soignants des Ehpad publics toucheront une prime en 2019

Les aides-soignants des maisons de retraite publiques toucheront une prime en 2019, a indiqué mercredi 9 janvier la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, assurant que cette décision avait été prise avant la crise des « gilets jaunes ».

« La pénibilité dans ce travail (…) doit être reconnue », a affirmé la ministre sur BFMTV et RMC, estimant « qu’il y a vraiment une difficulté particulière » pour cette profession.

Agnès Buzyn a indiqué qu’elle négocierait les détails de cette mesure « avec les partenaires sociaux » et qu’elle aurait « des annonces à faire durant l’année ».

Lire la suite sur www.francetvinfo.fr…

PENIBILITE La ministre n’a précisé ni le montant de la prime, ni le calendrier des versements, mais a assuré qu’elle ferait des annonces « dans l’année »…

Une prime pour les aides-soignants qui travaillent  des maisons de retraite en 2019.

Agnès Buzyn a annoncé cette mesure ce mercredi, assurant que cette décision avait été prise avant la crise des « gilets jaunes ».

« La pénibilité dans ce travail (…) doit être reconnue », a affirmé la ministre de la Santé Agnès Buzyn sur BFMTV et RMC, estimant « qu’il y a vraiment une difficulté particulière » pour cette profession.

Lire la suite sur www.20minutes.fr…

« Vous avez l’impression que l’on cherche à vous mettre la tête dans le sable mais (…) on veut vous faire du bien », a déclaré jeudi la ministre de la Santé Agnès Buzyn à une dizaine de « gilets jaunes » rencontrés en Lozère.

« On est entrés en politique par conviction, on veut vous faire du bien, on se doit de vous écouter », a ajouté la ministre, également chargée des Solidarités, lors de cette rencontre à la mairie de Saint-Chély-d’Apcher, dans le nord de la Lozère.

Assurant « œuvrer pour la paix », Eric Lecuyer, qui a marché jusqu’à Paris dans le cadre du mouvement des « gilets jaunes », prévient la ministre qu’à travers le pays « une colère monte par manque de dialogue ».

Lire la suite sur actu.orange.fr…

Prime pour les aides-soignants des maisons de retraite, certains agents du fisc, augmentations pour les policiers : l’exécutif privilégie les mesures ciblées et veut s’éviter une hausse générale.

LIRE AUSSI – Prélèvement à la source: une prime pour les agents du fisc

Mardi, c’était Gérald Darmanin, le ministre de l’Action publique qui annonçait une prime exceptionnelle de 200 euros nets, en février, pour 40.000 fonctionnaires du fisc ayant permis le passage au prélèvement à la source.

Si possible en ciblant les professions où des tensions sociales se sont fait jour – il y a eu une grève dans les Ehpad en 2018 et des menaces chez les policiers en décembre -, ou alors qui sont très exposées – les agents du fisc ou les policiers.

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…