LeBron James est-il le plus grand basketteur de tous les temps ?

Jusqu’à présent, il n’en a remporté que trois (deux avec le Heat de Miami, en 2012 et 2013, une avec les Cleveland Cavaliers en 2016), ce qui le situe à distance raisonnable de Michael Jordan, l’ex-superstar des Chicago Bulls, qui, lui, possède six bagues (à chaque titre, la NBA remet une bague de champion aux vainqueurs, Ndlr) et un bilan sans faute en finale.

Mais voilà, à 33 ans, le natif d’Akron (Ohio) n’a peut-être jamais été aussi fort que cette saison et surtout il est devant le plus grand défi de toute sa carrière : battre sur une série les Golden State Warriors tenants du titre.

Il a déjà accompli cet exploit en 2016 mais les Cleveland Cavaliers comptaient alors dans ses rangs l’excellent meneur Kyrie Irving et les Warriors n’avaient pas encore recruté Kevin Durant, tout simplement le deuxième meilleur joueur au monde (derrière lui, donc).

Lire la suite sur www.parismatch.com…

Personne ne s’en est jamais plaint jusqu’à maintenant, bien au contraire…

En 1982, les Lakers n’ont pas laissé un seul match à leurs adversaires de l’Ouest (seulement deux tours encore à l’époque).

Cette année, les Cavs d’un LeBron stratosphérique ont dû s’employer sur 7 manches pour venir à bout des Pacers puis des Celtics pendant que les Rockets étaient tout près (à une cuisse de Chris Paul selon certains) de sortir Golden State.

Et pour ce qui est du côté déséquilibré supposé de ces Finales car les Warriors sont ultra favoris, ce serait faire offense à ce basketteur hors du commun qu’est LeBron James que de considérer que les Finales sont complètement jouées d’avance.

Lire la suite sur trashtalk.co…

De nombreux fans de NBA auraient aimé assister à partir de ce jeudi soir à d’autres Finales que ce répétitif Golden State-Cleveland, en place depuis 2015.

L’édition 2018 de ce duel pour le titre n’a pourtant rien à voir avec les affrontements précédents.

Il y a une semaine à peine, de nombreux observateurs et fans de NBA se prenaient à rêver de Finales NBA inédites avec un affrontement entre Houston et Boston.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…