Le visage tuméfié de cette jeune Brésilienne devient un nouveau symbole des violences conjugales

Dans un autre post publié le 24 septembre et accompagné d’une photo d’elle avant les faits, Melissa Gentz explique les raisons qui ont poussé son ex-petit ami à lever la main sur elle.

Dans le reste du message, elle raconte l’agression qu’elle a subie : «Ça a commencé par des reproches à propos de mes photos Instagram, puis ça a été des commentaires sur ces photos… Des messages envoyés sur mon téléphone.

La publication du visage tuméfié, qui compte plus de 250.000 «likes», est rapidement devenue virale et a été reprise par des médias américains.

Lire la suite sur madame.lefigaro.fr…

Les photos de Melissa Gentz ont fait le tour du Brésil.

En guise de légende, la jeune femme dénonce les violences qu’elle a subies par son petit-ami et appelle les femmes à ne plus se cacher.

« Je ne cacherai pas les stigmates de mon histoire parce qu’aucune femme ne devrait avoir honte ou être tenue responsable d’être victime de violences les média américain Tampa Bay Times, les faits se seraient déroulés le 23 septembre dans l’appartement de Melissa.

Lire la suite sur www.rtl.fr…

Melissa Gentz a posté sur Instagram les photos des coups infligés par son conjoint.

Mais pour Melissa Gentz, une étudiante brésilienne vivant en Floride, c’est une autre histoire.

La police a relâché Erik Bretz, le suspect, deux jours après son interpellation après avoir payé une caution de 60 000 dollars.

Lire la suite sur mcetv.fr…