Le surprenant court-métrage écrit par un algorithme !

Il s’agit en effet du premier film écrit par le programme Benjamin mis au point par le réalisateur Oscar Sharp et le chercheur en intelligence artificielle Ross Goodwin.

Les deux hommes ont « nourri » leur programme de dizaines de scénarios de film de science-fiction, de Ghostbusters à Interstellar, en passant par Le Cinquième Élément, que Benjamin a étudié avec précision, apprenant à prédire quels mots et quelles phrases apparaissaient le plus souvent ensemble.

À l’occasion du festival britannique Sci-Fi London, qui propose aux réalisateurs de tourner un film de science-fiction en 48 heures, Benjamin produit alors un scénario « original » de science-fiction, Sunspring.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Pour écrire le script, Benjamin a été « nourri » de dizaines de scénarios de films et séries de science-fiction, comme par exemple 2001, l’Odyssée de l’espace, Le Cinquième élément, X-Files, Abyss ou encore Star Trek.

Le film a ensuite été tourné dans le cadre du festival britannique Sci-Fi London, qui propose chaque année un défi consistant à réaliser un film de science-fiction en 48 heures.

Le fait qu’il s’agisse d’un film de science-fiction rend aussi plus acceptable que le personnage principal vomisse un globe oculaire ou qu’un autre annonce qu’il doive « aller au crâne ».

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Sunspring commence par une scène assez classique qu’on inscrit inconsciemment dans un futur d’opérette – sans doute à cause des vestes des protagonistes qui semblent plaquées à l’or fin, façon space opera de série B. Les aficionados de la série Silicon Valley reconnaîtront au passage Thomas Middleditch, qui sert la première réplique du film : « Dans un futur frappé par un chômage de masse, les jeunes sont obligés de vendre du sang ».

Et derrière cette intelligence artificielle, on retrouve Oscar Sharp, cinéaste méconnu mais salué par ses pairs, et Ross Goodwin, qui assure le développement de la partie technologique de l’aventure.

Après avoir mené différentes expériences sur l’écriture aléatoire, notamment en créant une pièce en utilisant un dé pour choisir des extraits de texte à agglomérer, Oscar Sharp a confié à Ross Goodwin vouloir, depuis longtemps, collaborer avec une intelligence artificielle pour la rédaction d’un scénario.

Lire la suite sur hightech.bfmtv.com…

Loin de là même car il est un véritable artiste à part entière.

Preuve en est, il a récemment écrit le script d’un film de science-fiction !

Oscar Sharp a décidé de le réaliser et il a même demandé l’aide d’un acteur que vous connaissez forcément puisqu’il s’agit de… Thomas Middleditch.

Lire la suite sur www.fredzone.org…

Un réalisateur et un chercheur ont créé Benjamin, une intelligence artificielle capable d’écrire des films.

Imaginé par le réalisateur Oscar Sharp et le chercheur en intelligence artificielle Ross Goodwin, le film est écrit par un réseau neuronal – qui s’enrichit et s’améliore au fil de ses expériences – appelé Benjamin, rapporte Ars Technica.

Pour que Benjamin soit capable d’écrire un scénario, Goodwin lui a fait « manger » une série de scripts de science-fiction des années 1980 et 1990 parmi lesquels « Star Trek » ou « Le Cinquième Élément ».

Lire la suite sur mashable.france24.com…

L’intelligence artificielle n’en est pas encore arrivée au point de diriger la planète telle un méchant Skynet, mais semaines après semaines, mois après mois, les évolutions s’accumulent à une telle vitesse qu’il y a effectivement de quoi nourrir quelques craintes.

Avant de nous réduire en esclavage, les IA pourraient bien s’attaquer à un domaine où ne les imaginaient pas vraiment être influentes : les films.

Sunspring n’est certes qu’un court métrage, mais son scénario un brin barré a bel et bien été écrit par une intelligence artificielle composée de réseau de neurones numériques.

Lire la suite sur kulturegeek.fr…

Lire la suite sur www.developpez.com…