Le sort d'un otage croate de l'EI inconnu

Le sort d’un Croate enlevé près du Caire par la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) restait inconnu tôt samedi matin, après l’expiration d’un ultimatum de cette organisation jihadiste qui a menacé de l’exécuter.

La ministre croate des Affaires étrangères Vesna Pusic se trouve depuis jeudi au Caire pour suivre cette affaire de près, et a rencontré son homologue égyptien Sameh Choukri.

Les jihadistes disent agir en représailles à la répression contre les partisans du président islamiste Mohamed Morsi après sa destitution par l’armée en 2013. Plus de 1. 400 personnes, principalement des manifestants islamistes, ont été tuées dans les mois qui ont suivi cette destitution orchestrée par M.

Lire la suite sur www.7sur7.be…

Le sort d’un Croate enlevé près du Caire par la branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) restait inconnu ce samedi matin 8 août, après l’expiration d’un ultimatum de cette organisation djihadiste qui a menacé de l’exécuter.

La ministre croate des Affaires étrangères Vesna Pusic se trouve depuis jeudi au Caire pour suivre cette affaire de près, et a rencontré son homologue égyptien Sameh Choukri. «Nous n’épargnerons aucun effort pour retrouver l’otage et assurer sa sécurité.

Au moment de son enlèvement, Tomislav Salopek, père de deux enfants, travaillait depuis quelques mois pour la société Ardiseis, filiale de la Compagnie Générale de Géophysique (CGG), en tant qu’analyste sismique. «C’était son dernier jour de travail pour la société française.

Lire la suite sur www.lematin.ch…