Le Sénégal veut faire décoller son économie avec un nouvel aéroport

6

Le Sénégal inaugure jeudi un nouvel aéroport international, un projet d’infrastructure ultramoderne porté depuis dix ans par deux présidents successifs, dont le pays souhaite faire une plaque tournante en Afrique et un moteur de son développement économique.

Situé à Diass, à 47 km au sud-est de Dakar, l’aéroport international Blaise Diagne (AIBD), du nom du premier député africain élu au Parlement français (1872-1934), remplace dès jeudi l’aéroport international Léopold-Sédar-Senghor (AILSS), en proche banlieue de la capitale.

Vue du nouvel aéroport international Blaise Diagne, à quelque 50 kms de Dakar, le 17 octobre 2017 © SEYLLOU AFP »Cet aéroport sera déterminant pour la promotion de la destination Sénégal » et aura des « effets d’entraînement sur les autres secteurs de l’économie », en particulier grâce à la proximité du projet de ville nouvelle de Diamnadio, à une dizaine de kilomètres, a affirmé mardi devant l’Assemblée nationale le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne.

Lire la suite sur www.lepoint.fr…

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter{* #socialRegistrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

EDEN School Publicité
EDEN School L'école digitale et numérique des 14/18 ans en rupture scolaire

Merci de confirmer les informations ci-dessous avant de vous connecter Se connecter{* #registrationForm *} {* firstName *} {* lastName *} {* emailAddress *} {* displayName *} {* phone *} {* addressCity *} {* addressCountry *} {* newPassword *} {* newPasswordConfirm *} En cliquant sur « Créer un compte », vous confirmez que vous acceptez nos   conditions générales  et que vous avez lu et approuvé la  politique de protection de données personnelles.

{| moreInfoHoverText |}{| existing_displayName |} – {| existing_provider |} : {| existing_siteName |} {| existing_createdDate |}{| moreInfoText |}{| |}{| existing_displayName |}{| existing_provider_emailAddress |}Created {| existing_createdDate |} at {| existing_siteName |}{| connect_button |} {| create_button |}Connectez-vous pour terminer la fusion des comptes{* #signInForm *} {* signInEmailAddress *} {* currentPassword *}{* /signInForm *}
Renvoyer l’email de vérificationMerci d’avoir confirmé votre adresse email{* #resendVerificationForm *} {* signInEmailAddress *}{* /resendVerificationForm *}Un email de vérification vous a été envoyéVérifiez vos emails pour récupérer le lien de changement de mot de passeC’est fait !

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Les travaux ont débuté en 2007 et après moults palabres africaines et retards de travaux, le gouvernement promet que ce 7 décembre à partir de 12 heures, tous les vols à destination de Dakar atterriront au nouvel Aéroport international Blaise Diagne (AIBD).

Le projet vise à permettre une nouvelle croissance de la capitale, bloquée par un aéroport très proche du centre-ville dans une capitale surpeuplée et polluée, et de développer de nouveaux pôles économiques.

Selon Air France, tous les vols de et vers l’aéroport Léopold Sédar Senghor (DKR) y seront transférés dès ce jeudi, lui permettant un fonctionnement normal avec accès au salon, un parcours SkyTeam dédié à l’enregistrement et à l’embarquement ainsi qu’un espace boutique et restauration.

Lire la suite sur www.deplacementspros.com…

Les Sénégalais apprécient ainsi qu’un nouvel aéroport d’une telle capacité, pouvant même accueillir l’Airbus A380, ait été mis en état de fonctionner dans un espace plus grand et répondant aux normes internationales en la matière.

Il est alors temps que des efforts supplémentaires soient faits à tous les niveaux pour multiplier ces initiatives dans toutes les localités du pays.

Certes, Blaise Diagne sera fonctionnel à partir d’aujourd’hui, mais certains équipements manquent et son opérationnalisation immédiate devra souffrir de quelques insuffisances, même si celles-ci ne remettent pas en cause la sécurité du trafic.

Lire la suite sur www.rewmi.com…