Le Plein de Culture : les Victoires de la Musique sont «obligées de se réformer»

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Pour Olivier Nuc, «les Victoires de la Musique, c’est un peu comme le guide Michelin: on se demande pourquoi ça existe mais on aime bien taper dessus.»

LIRE AUSSI – Orelsan, chef de file du rap et favori des Victoires de la musique

En ce qui concerne l’organisation de la soirée, un collège de six cents votants présélectionne une liste de nommés.

Olivier Nuc compare d’ailleurs les Victoires aux étoiles du guide Michelin car «on ne sait pas très bien qui vote».

Lire la suite sur www.lefigaro.fr…

Lire la suite sur www.ouest-france.fr…

« Tu seras viril mon kid / Je ne veux voir aucune larme glisser sur cette gueule héroïque / Et ce corps tout sculpté pour atteindre des sommets fantastiques….Mon kid tu tiendras dans tes mains l’héritage iconique d’Appolon comme tous les garçons.

Paroles de « Mon kid »

Lire la suite sur culturebox.francetvinfo.fr…

Les rappeurs gagnent du terrainPar le passé, les artistes rap ou R’n’B ont déjà eu les honneurs aux Victoires en récoltant des trophées dans d’autres catégories que celle qui leur était réservée, dite aujourd’hui des « musiques urbaines ».

En 1995, Mc Solaar a été le premier à être désigné interprète masculin de l’année.

Et ce trois ans après… MC Solaar, également lauréat alors qu’il rappait pourtant bien seul !

Lire la suite sur www.leprogres.fr…

Partager...
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn