Le PDG de La Provence démissionne après l’achat frauduleux de billets pour OM-Atlético

Le PDG de La Provence Jean-Christophe Serfati a annoncé jeudi avoir présenté sa démission, après l’achat par le quotidien, «pour une opération de relations publiques», de 140 billets pour la finale de la Ligue Europa auprès d’un intermédiaire non-agréé par l’UEFA.

«J’ai été victime d’une escroquerie», a déclaré le patron démissionnaire du journal détenu par Bernard Tapie.

Le site Marsactu et le Canard enchaîné avaient révélé mercredi que le journal avait proposé à ses annonceurs un pack combinant des encarts publicitaires et des entrées au stade achetées auprès d’une agence non-agréée par l’UEFA.

Lire la suite sur www.lequipe.fr…

Face à la colère de Bernard Tapie, propriétaire de La Provence, le PDG du journal n’a eu d’autre choix que de démissionner.

Jean-Christophe Serfati, qui dirige le groupe de presse depuis un an, a présenté sa démission jeudi 17 mai, après avoir acheté 120 billets pour la finale de la Ligue Europa auprès d’un intermédiaire installé à l’étranger et non agréé par l’UEFA, pour le compte du quotidien.

« J’ai été victime d’une escroquerie », a déclaré à l’AFP le patron démissionnaire du journal qu’il avait rejoint après avoir mis en place des services immobiliers comme Logic-Immo.

Lire la suite sur www.lemonde.fr…

Jean-Christophe Serfati a démissionné ce jeudi de son poste de PDG de La Provence, après avoir été mêlé à une histoire de faux billets autour de la finale de la Ligue Europa qui opposait l’OM à l’Atlético de Madrid, rapporte Le Figaro.

Il avait fait acheter par la régie du média au moins 80 places pour le match, auprès d’une agence basée à l’étranger, non agréée par l’UEFA.

D’après les informations du Canard Enchaîné paru mercredi, le quotidien marseillais s’était procuré ces places dans le but de les revendre aux annonceurs sous forme de « packs VIP », composés chacun d’un certain nombre de billets, et d’encarts publicitaires.

Lire la suite sur rmcsport.bfmtv.com…

Concrètement, le journal détenu par Bernard Tapie avait proposé à ses annonceurs la possibilité d’acquérir un « pack » leur offrant, en échange de l’achat d’encarts publicitaires dans le quotidien, des entrées pour le stade achetées auprès d’une agence néerlandaise, selon des informations révélées mercredi par le site Marsactu et le Canard enchaîné.

« J’ai essayé d’obtenir des places à Marseille, mais je n’y suis pas parvenu, j’ai alors été contacté par cette société néerlandaise qui m’a proposé des places, c’est une erreur », a expliqué l’ex-PDG, arrivé il y a tout juste un an à la tête du journal.

Avant l’annonce de la démission de Jean-Christophe Serfati, Bernard Tapie l’avait appelé dans une déclaration à l’AFP à « prendre ses responsabilités », évoquant une « faute ».

Lire la suite sur lentreprise.lexpress.fr…