Le Népal rouvre les sites historiques de Katmandou

Il a aussi insisté sur la nécessité de renforcer la sécurité sur les sites pour éviter le vol de précieuses œuvres d’art. « Cela n’a pas de sens de rouvrir, cela ne change rien pour les touristes étrangers qui ne viendront pas, car les autorités de plusieurs pays déconseillent le voyage, ce qui empêche leurs touristes d’être assurés », estime Simon Watkinson, un Britannique de 50 ans qui gère une agence de voyage venu aider des amis népalais.

Le séisme de magnitude 7,8 qui a ébranlé le Népal le 25 avril, a tué plus de 8 700 personnes et porté un sévère coup à ses trois anciennes places royales, les « Durbar Squares » de Katmandou, Patan et Bhaktapur inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Elles insistent sur la nécessité de préparer la prochaine saison touristique, une fois la mousson passée en juillet et août. « Le Népal est sûr, ne vous inquiétez pas, c’est notre message aujourd’hui, a dit le directeur général du département d’Archéologie du ministère du Tourisme, Bhesh Narayan Dahal.

Lire la suite sur www.rfi.fr…

Le Népal a entamé lundi sa reconquête des touristes en rouvrant ses sites historiques de Katmandou, en dépit d’inquiétudes sur la sécurité sept semaines après un séisme meurtrier qui a partiellement détruit son patrimoine culturel.

Ajouter un commentaire Pour commenter les articles de L’Hebdo et des blogs, vous devez être connecté.

Au #Japon, les compagnies ferroviaires opèrent des lignes de trains. Mais pas que.

Lire la suite sur www.hebdo.ch…

Chants et danses traditionnels ont apporté une note de gaieté lors de la cérémonie officielle organisée sur le Durbar Square de Bhaktapur (photo), près de la capitale, une place riche en temples hindous, palais royal et statues, mais dont une partie a été endommagée.

Chants et danses traditionnels ont apporté une note de gaieté lors de la cérémonie officielle organisée sur le Durbar Square de Bhaktapur, près de la capitale, une place riche en temples hindous, palais royal et statues, mais dont une partie a été endommagée.

Le séisme de magnitude 7,8 qui a ébranlé le Népal le 25 avril a tué plus de 8700 personnes et porté un sévère coup à ses trois anciennes places royales, les Durbar Squares de Katmandou, de Patan et de Bhaktapur, inscrites au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Lire la suite sur www.lapresse.ca…

Les pierres avaient beau dévaler la pente, Gurung n’a jamais imaginé s’arrêter tant il voulait à tout prix trouver une prothèse pour la jambe de Maya, sa fille de 10 ans, écrasée lors du premier séisme le 25 avril.

Bim Bahadur Gurung marchait déjà depuis huit heures sur un sentier de montagne au Népal avec sa fille gravement blessée sur le dos dans l’espoir de trouver un hôpital quand la terre s’est mise à trembler une seconde fois.

Maya compte parmi les milliers de Népalais pour qui l’avenir s’apparente à un défi colossal après la perte d’une jambe ou une blessure à la colonne vertébrale lors du double séisme qui a tué plus de 8. 700 personnes.

Lire la suite sur www.notretemps.com…

Il s’agit du tremblement de terre le plus meurtrier en plus de 80 ans, faisant plusieurs milliers de victimes. «Le Népal est sûr, ne vous inquiétez pas» En dépit d’inquiétudes sur la sécurité, le Népal a rouvert officiellement lundi les sites historiques de Katmandou, sept semaines après le séisme meurtrier.

Ce lundi, ces sites ont de nouveau ouvert leurs portes au public après une cérémonie officielle très festive. «Le Népal est sûr, ne vous inquiétez pas, c’est notre message aujourd’hui», a dit le directeur général du département d’Archéologie du ministère du Tourisme, Bhesh Narayan Dahal. «Rouvrir ces sites n’est pas prématuré.

Le séisme de magnitude 7,8, qui a ébranlé le Népal le 25 avril et tué plus de 8 700 personnes, avait porté un sévère coup à trois anciennes places royales, les «Durbar Squares» de Katmandou, Patan et Bhaktapur inscrites au Patrimoine mondial de l’Unesco et en partie endommagées.

Lire la suite sur www.lessentiel.lu…